Ecoutez Radio Sputnik
    un porte-avions nucléaire

    Chine: la chasse aux porte-avions est-elle ouverte ?

    © AFP 2019 Toru Yamanaka
    Défense
    URL courte
    311162
    S'abonner

    La Chine a testé un nouveau dirigeable de type stratosphérique, écrit le site internet du Quotidien du peuple. Connu sous le nom de Yuanmeng, l’aéronef serait capable de s’élever jusqu’à une hauteur de 100 kilomètres pour effectuer la reconnaissance aérienne, hors de portée des avions et des missiles ennemis.

    Le gouvernement chinois ne précise toutefois pas à quoi est destiné l'aéronef. Toujours est-il que le Quotidien du peuple (organe de presse officiel du PC chinois) suppose qu'il sera utilisé pour chasser les porte-avions ennemis.

    "Le dirigeable Yuanmeng, survolant la mer de Chine méridionale en quête de cibles, constituerait le sommet de "la chaîne alimentaire" militaire. Avec l'information récupérée par les satellites, les avions, les sous-marins et les drones chinois, il permettrait à l'Armée populaire de libération (APL) de dresser le tableau complet des hostilités sur le théâtre maritime", écrit le site.

    Comme l'explique Thibault Proux dans le site portail-aviation.com, ce dirigeable stratosphérique autonome mesure 75 mètres de long et 22 mètres de large pour une charge utile de 5 à 7 tonnes. Développé conjointement par la société Beijing Nanjiang Space Technology, l'Université d'Aéronautique et d'Astronautique de Pékin (BUAA) et la région autonome de Mongolie-Intérieure, il est motorisé par trois moteurs à hélices alimentés via des panneaux solaires, et constitué d'une enveloppe souple capable de résister à de très fortes pressions.

    M. Proux précise que "cela est en effet primordial pour ce type de dirigeable, qui décolle à très faible pression, afin de permettre une montée à des altitudes stratosphériques. De quelques milliers de mètres cubes au sol, ce dirigeable stratosphérique voit son volume décupler lors de sa prise d'altitude (la pression de l'air environnant diminuant, le gaz porteur se dilate). De même, les variations de températures entre le jour et la nuit influent de manière majeure sur la dilatation de l'hélium, et donc sur l'enveloppe souple du dirigeable.

     

    Lire aussi:

    Les USA s'apprêtent à patrouiller en mer de Chine
    La Chine ne brigue pas le poste de shérif du monde
    En Chine, une ville se met à flotter dans les airs
    Tags:
    défense antiaérienne, dirigeables, porte-avions, défense, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik