Ecoutez Radio Sputnik
    Le sous-marin nucléaire Severodvinsk

    Ces sous-marins russes, un cauchemar pour la Marine US

    Sevmash
    Défense
    URL courte
    641898

    Selon l'édition américaine National Interest, les nouveaux sous-marins nucléaires russes inquiètent la Marine américaine.

    Le sous-marin nucléaire d'attaque K-329 Severodvinsk du projet 885 Iassen est l'un des meilleurs submersibles russes qui peut rivaliser avec les sous-marins américains Seawolf, estime l'édition National Interest.

    "Nous ferons face à des adversaires potentiels forts. Il suffit de voir le Severodvinsk, le sous-marin russe doté de missiles de croisière. Je suis si impressionné par ce navire que j'ai chargé le centre Carderock de créer sa maquette en utilisant des données publiques", a notamment déclaré le contre-amiral Dave Johnson, responsable du programme des sous-marins au Naval Sea Systems Command (NAVSEA), cité par l'édition.

    Le Severodvinsk utilise de nombreuses technologies de l'automatisation conçues par l'Union soviétique pour les sous-marins du projet 705 Lira (code Otan: Alfa) pendant les années 1970-1980. Le Lira était le submersible le plus rapide de son époque et ayant la plus grande capacité d'immersion en profondeur, rappelle l'édition. L'équipage du Severodvinsk compte seulement 32 officiers et 58 sous-mariniers.

    Les ingénieurs russes ont pour la première fois renoncé à la double coque optant pour une structure hybride plus légère pour le projet Iassen.

    Les sous-marins de la classe Iassen sont un peu moins rapides que les Seawolf américains. Toutefois, l'US Navy ne possède que trois Seawolf et elle aura du mal à maintenir l'équilibre des forces sous-marines avec la Russie. Les Etats-Unis seront obligés de construire plus de sous-marins, conclut le National Interest.


    Lire aussi:

    Russie: le SNLE Severodvinsk en service opérationnel
    Mise à l'eau du sous-marin nucléaire Severodvinsk
    Russie: le 1er SNLE du projet 885M Iassen-M remis à la Marine en 2016
    Tags:
    sous-marin nucléaire d'attaque (SNA), projet 705 Lira, USS Seawolf, K-560 Severodvinsk, Dave Johnson, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik