Ecoutez Radio Sputnik
    Porte-avions américain  USS Ronald Reagan

    Les USA manquent de porte-avions

    © REUTERS / Kim Hong-Ji
    Défense
    URL courte
    12563

    Des temps difficiles attendent la Marine des Etats-Unis, déjà en pénurie de porte-avions, d'ici la mise en exploitation du nouveau bâtiment USS Gerald R. Ford en 2021, constate un officiel américain.

    La Marine des Etats-Unis connaît une crise profonde, suite à une pénurie de porte-avions, constate l'analyste de la revue américaine National Interest, Dave Majumdar. 

    "Les Etats-Unis essaient de remplir leurs engagements internationaux, ne possédant que dix porte-avions", écrit M.Majumdar, rappelant que le nombre de porte-avions dans l'US Navy s'est réduit à 10 après le retrait en décembre 2012 de l'exploitation de l'USS Enterprise. 

    Selon la loi en vigueur, la Marine américaine doit avoir onze bâtiments de cette catégorie en état opérationnel. Le nouveau porte-avions USS Gerald R. Ford doit être mis à la disposition de la Marine en 2016, mais ne sera pas prêt à l'exploitation avant 2021. 

    Lors d'auditions à la Commission des forces armées à la Chambre des représentants des Etats-Unis, le vice-amiral Tom Moore a évoqué les difficultés connues par la Marine devant respecter ses engagements en matière de porte-avions.

    Il a signalé que des dix navires de cette catégorie à la disposition de la Marine, cinq bâtiments suivent à présent un entretien technique, alors que les cinq autres sont exploités à la limite de leurs possibilités. 

    Lors de ces mêmes auditions, Sean Stackley, assistant du ministre américain de la Marine, a reconnu que d'ici la mise en exploitation de l'USS Gerald R. Ford, des temps difficiles étaient réservés à la Marine. 

    En même temps, le républicain Mike Conaway (Texas) a soumis au Congrès un projet de loi qui prévoit de porter à 12 le nombre de porte-avions dans la Marine. 

    Selon M.Conaway, la Marine américaine aura 12 porte-avions d'ici 2023 quand, comme prévu, l'USS John F. Kennedy sera achevé. Par ailleurs, ce membre républicain du Congrès qualifie d'"inadmissibles" toutes les déclarations sur des "temps difficiles".

    M.Conaway prévient que, sur fond de mise en application de l'accord nucléaire iranien, les Etats-Unis manquent de porte-avions dans le Golfe et rappelle que M.Stackley reconnaît que cette pénurie ne sera pas comblée d'ici 2021. 

    "Nos ennemis menacent notre liberté en mer et remettent en doute la puissance militaire américaine. Il est temps de montrer notre force et notre détermination tant à nos militaires qu'à la communauté internationale, en augmentant le nombre de porte-avions à la disposition de la Marine pour qu'elle puisse remplir ses engagements dans le pays et ailleurs", a martelé M.Conaway. 

    National Interest relève toutefois que le projet de ce républicain n'est toujours pas devenu une loi. 

    L'analyste du Center for New American Security, Jerry Hendrix, a retenu d'autres problèmes concernant les porte-avions américains. Il a souligné dans son rapport que ces bâtiments pourraient devenir très peu efficaces dans les années qui viennent à cause de mécomptes stratégiques commis par le gouvernement américain il y a plusieurs années.

    Lire aussi:

    L'efficacité stratégique des porte-avions US mise en question
    Etats-Unis: construction du porte-avions le plus cher de l'histoire
    Le porte-avions USS Theodore Roosevelt quitte le golfe Persique
    Tags:
    porte-avions, USS Gerald R.Ford, USS Entreprise, US Navy, Mike Conaway, Sean Stackley, Tom Moore, Dave Majumdar, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik