Défense
URL courte
Situation en Syrie (2014) (607)
28681
S'abonner

Washington a livré un troisième lot de munitions à l’opposition syrienne, rapporte l’agence Reuters, citant un haut fonctionnaire américain.

Les munitions en question, a expliqué la source, sont censées constituer un soutien militaire aux insurgés syriens en vue du combat à venir pour la ville d'Al-Shaddadi, le centre névralgique des djihadistes dans la région. En cas de réussite, la ville de Raqqa, la capitale de l'Etat islamique (EI), se retrouverait isolée, a fait remarquer l'agence.

C'est la deuxième fois, a relevé Reuters, que des munitions ont été livrées par voie terrestre. La fois précédente remonte au mois d'octobre dernier, lorsque le Pentagone a annoncé la livraison de munitions à l'opposition syrienne sans donner plus de détails.

Début octobre, Washington avait mis à la disposition des rebelles syriens 50 tonnes de munitions par voie aérienne dans la province d'Hassaké, située au nord de la Syrie.

La sous-secrétaire américaine à la Défense Christine Wormuth avait auparavant souligné que les Etats-Unis n'avaient pas l'intention de fournir de systèmes antichar ni de lance-roquettes portables aux combattants de l'opposition syrienne.

Depuis le 30 septembre, la Russie effectue des frappes aériennes contre le groupe terroriste Etat islamique en Syrie, à la demande du président syrien Bachar el-Assad.

L'aviation des Etats-Unis et de leurs alliés bombarde les positions de Daech en Syrie depuis septembre 2014, et ce, sans avoir reçu l'aval du Conseil de sécurité de l'Onu ni du gouvernement syrien.

Dossier:
Situation en Syrie (2014) (607)

Lire aussi:

Ventes d’armes US à Taïwan: Pékin menace de décréter des sanctions
La Russie prend du poids sur le marché mondial des armes
Les Kurdes syriens démentent avoir reçu des armes russes
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Tags:
munitions, opposition modérée, conflit, livraisons d'armes, livraisons, Pentagone, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook