Défense
URL courte
92713
S'abonner

L’"avion" qui aurait patrouillé le 16 décembre l’espace aérien estonien n’est qu’un "fantôme", dont l’apparition a été provoquée par une erreur des radars automatiques, rapporte le bureau estonien de l’agence de presse BBC.

Toujours est-il que le 16 décembre, de nombreux internautes connectés au site Flightradar24.com ont pu suivre en direct le décollage depuis Avignon de l'avion en question qui s'est acheminé vers une base militaire de l'Otan en Estonie, d'où il s'est par la suite dirigé vers la mer Baltique avant de disparaître définitivement de la portée des radars.

D'après l'agence BBC, cet incident est dû à une erreur des radars automatiques, les trajectoires de deux avions différents s'étant superposées.

"C'est une bavure du système automatique, hors de la portée du ministère estonien de la Défense, liée au fait que la trajectoire de l'avion Cessna 560XL décollé depuis Avignon à destination de Saint-Pétersbourg se soit superposée à celle d'un avion américain de type A-10 décollé depuis la base d'Amari en Estonie pour un vol d'entraînement", a expliqué un représentant du ministère, cité par le site Delphi.

Selon les données fournies par les radars de la défense antimissile estonienne, "les deux avions, qui suivaient correctement leurs plans de vol respectifs, ont bel et bien été identifiés", si bien que les forces de l'Otan déployées sur place, poursuit l'agence BBC, ont conclu qu'il n'y avait aucune nécessité d'intervenir en urgence".

Lire aussi:

Les Américains développent un avion se posant sur la queue
L’avion-transformer
L'avion du Jugement dernier
L’Armée de l’air d’un pays maghrébin classée première puissance en Afrique par Military Watch Magazine
Tags:
trajectoires, vols, radar à longue portée, avions, OTAN, Estonie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook