Ecoutez Radio Sputnik
    Des S-400 dans la région de Moscou

    La Russie teste un nouveau missile pour le S-400

    © Sputnik . Artyom Zhitenev
    Défense
    URL courte
    19911
    S'abonner

    Le nouveau missile permettra au système S-400 Triumph de faire valoir pleinement ses potentialités.

    Les tests d'un nouveau missile spécialement développé pour le système air-sol S-400 touchent à leur fin, a annoncé dimanche à l'agence Sputnik une source au sein du complexe militaro-industriel russe.

    "Les essais en sont à l'étape finale. Ce missile permettra de mettre en œuvre toutes les possibilités du système", a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

    Selon lui, le nouveau missile "assurera au S-400 une portée maximale de tir".

    "Le système sera de facto doté de tous les types de missiles prévus par le cahier des charges", a indiqué la source interrogée par Sputnik.

    En juillet 2015, le commandant de la DCA russe, le général Sergueï Babakov, a annoncé les tests d'un missile de plus grande portée conçu pour le S-400 Triumph. Le général a alors espéré que les essais seraient menés à bien "dans les plus brefs délais".

    ystème de missiles sol-air à moyenne et à longue portée, le S-400 Triumph est destiné à détruire les aéronefs et les missiles de croisière, les missiles stratégiques et tactiques, les missiles balistiques à longue portée et à portée intermédiaire. Et ce, dans les conditions de combat et malgré les contre-mesures électroniques (CME).

    Chaque S-400 Triumph est capable de tirer simultanément 72 missiles sur 36 cibles. Le système est en service dans les forces armées russes depuis 2007.

    S-400 Triumph
    © Sputnik .
    Infographie: Système de défense antiaérienne et antimissile S-400 Triumph

    Lire aussi:

    Le système antiaérien S-400 en action en Syrie
    Les S-400 russes font le Pentagone ajuster sa stratégie en Syrie
    Il Giornale: Les missiles russes S-400 font peur aux USA
    Tags:
    missiles, test, S-400, DCA russe, Sergueï Babakov, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik