Ecoutez Radio Sputnik
    L'armée russe

    "La Russie dépasse l'Otan grâce à la modernisation" de son armée

    © Sputnik. Ilia Pitalev
    Défense
    URL courte
    114140514617

    Le général Hans Lotar Domrese est persuadé que la balance des forces a penché en faveur de la Russie grâce à une modernisation constante de l'équipement militaire.

    La Russie dépasse l'Otan dans le domaine militaire, estime le général de l'alliance Hans Lotar Domrese. La haute capacité de combat, la maniabilité et la puissance des forces armées russes liés à la modernisation constante du matériel militaire, ceci a été rendu possible grâce à l'utilisation de l'électronique et de l'ingénierie russe, lit-on dans le journal autrichien Contra Magazin.

    "Nous avons constaté que depuis que Vladimir Poutine a été élu président pour la deuxième fois, la Russie a activement investi et que les forces armées russes sont déjà très modernes, mobiles, prêtes à combattre sans parler de leur grand nombre", a déclaré M.Domrese.

    Les effectifs de l'Otan en revanche ont diminué de 25% au cours de ces 25 dernières années. Pour réorganiser la balance des forces le général conseille d'entamer des négociations sur le désarmement entre la Russie et l'Otan, rapporte Contra Magazin.

    Les pays occidentaux sont impressionnés par le grand nombre d'opérations militaires et par la grande précision des frappes aériennes russes. Parallèlement aux avions de bombardement Su-24 mis en service en 1974, la Russie se sert de missiles de croisière lancés à partir de la mer Caspienne.

    Le T-50, un chasseur unique en son genre
    © Sputnik. Maksim Blinov
    Dans un même temps, la Russie continue à perfectionner son matériel militaire, souligne l'auteur de l'article. Par exemple, le chasseur russe Sukhoi T-50 PAK-FA sera équipé d'un "radar futuriste".

    Le journal rappelle qu'en avril 2014, le bombardier russe Su-24 doté d'un système de brouillage de radars a choqué les Américains. L'avion a paralysé le système de contrôle de missiles américain ultra-moderne du destroyer Donald Cook en mer Noire. Après cet incident, 27 membres d'équipage du destroyer ont présenté des rapports de démission.

    Fusée russe Soyouz-2.1b
    © Sputnik. Mikhail Voskresensky
    La puissance de l'armée russe s'explique notamment par la technologie SITREP disposant d'un sous-système de calcul spécialisé SVP-24 utilisé par les Forces aérospatiales russes lors des combats. SVP-24 (équivalent du kit JDAM mais monté sur l'avion) compare constamment la position d'un avion et de sa cible se servant des données du système global de navigation satellitaire russe GLONASS, concurrent du GPS américain, pour conférer à des bombes non guidées, une précision de 3 à 5m de 5.000 m d'altitude. Ce système prend également en compte des facteurs comme la pression, l'humidité, la vitesse, l'altitude, la vitesse du vent, la vitesse de l'avion, l'angle d'attaque, et autres. Puis, une bombe est automatiquement larguée et frappe la cible.

    Tandis que l'Otan et les Etats-Unis font de grands investissements dans le contrôle total, la Russie cherche à appliquer ses aboutissements techniques pour diminuer ses dépenses, estiment les journalistes de Contra Magazin.

    Lire aussi:

    200 avions et hélicoptères livrés à l'armée russe en 2016
    L'armée russe intensifie les communications avec ses satellites
    L'armée russe s'équipe de chars d’assaut "invulnérables" T-72
    L'armée russe n'a pas encore montré toutes ses capacités en Syrie
    Tags:
    Su-57 (T-50, PAK-FA), Su-24, Armée de l'air russe, OTAN, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik