Ecoutez Radio Sputnik
    Vedette de patrouille de la Garde côtière chinoise. Image d'illustration

    La Chine a construit une 2e vedette de 12.000 t de déplacement pour sa Garde côtière

    © AFP 2019 HOANG DINH Nam
    Défense
    URL courte
    8330
    S'abonner

    La Garde côtière chinoise a désormais deux vedettes de patrouilles de production nationale très performantes.

    La Chine vient de construire pour sa Garde côtière une 2e vedette de patrouille de 12.000 t de déplacement, rapporte le quotidien Hunan Ribao.  

    Il s'agit, selon le journal, de la deuxième vedette de patrouille de la Garde côtière chinoise de production nationale — la GCC (Garde côtière Chine) 3901.  

    La GCC 3901, avec un déplacement de 12.000 tonnes et la vitesse maximum de 25 nœuds, est équipée d'un canon de 76mm à tir rapide, de deux canons auxiliaires et de deux mitrailleuses antiaériennes. Elle a de grands avantages dans l'endurance, la résistance aux chocs, la navigabilité et la vitesse par rapport à d'autres navires de la Garde côtière.

    C'est le plus grand navire de la Garde côtière dans le monde. Certains médias étrangers ont même qualifié de "monstre" cette nouvelle vedette de patrouille de fabrication chinoise. 

    Capable de porter des hélicoptères lourds, la GCC 3901 a une plate-forme et un hangar pour de tels appareils. Ainsi, la police maritime de la Chine s'est dotée d'un navire moderne et extrêmement performant.  

    L'an dernier, la Chine a déployé en mer de Chine orientale une vedette similaire, également de 12.000 tonnes de déplacement — la GCC 2901. Néanmoins, la GCC 3901 peut rester plus longtemps en mer, avoir un équipage plus nombreux et transporter plus d'armements. Par ailleurs, elle est plus sécurisée contre d'éventuels accidents.

    Lire aussi:

    Les flottes russe et chinoise, un défi pour la marine US
    La marine chinoise se dote d'un destroyer ultra-moderne
    Pékin promet une riposte ferme à toute provocation en Mer de Chine
    Tags:
    navires, GCC 2901, GCC 3901, mer de Chine orientale, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik