Ecoutez Radio Sputnik
    AN-30B de l'armée de l'air ukrainienne

    Les forces armées aériennes de l’Ukraine, mythe ou réalité?

    © Flickr / Dornenwolf
    Défense
    URL courte
    65805

    De temps à autre, les autorités ukrainiennes se ventent de la puissance de leurs forces armées. Un brillant exemple est le discours du président ukrainien de mars 2015, quand il avait déclaré que l’armée ukrainienne figurait parmi les cinq armées les plus puissantes d'Europe.

    Voyons, si la déclaration de M. le président correspond vraiment à la réalité?

    Pour répondre à cette question, il suffit d'examiner l'état actuel des forces armées ukrainiennes, notamment son aviation militaire, comme une composante indispensable pour faire concurrence aux armées puissantes, lesquelles de la Russie, de la France, de l'Allemagne ou de l'Italie. C'est un bon exemple, surtout parce que les forces aériennes ont été utilisées dans le Donbass dans la première phase du conflit.

    Les nationalistes ukrainiens affirment que "le matériel a été divisé injustement" après la chute de l'Union soviétique. Mais cette affirmation est loin d'être une réalité. Après l'effondrement de l'Union soviétique, l'Ukraine a reçu une flotte aérienne immense comptant environ 2.800 avions et hélicoptères. Plus précisément, environ 300 MiG-29 et Su-27 (différents modèles), 200 bombardiers tactiques Su-24, 50 avions d'attaque Su-25 et presque 300 hélicoptères Mi-24. De plus, l'Ukraine a reçu 19 bombardiers stratégiques supersoniques Tu-160, dont plusieurs ont été donnés à la Russie pour honorer sa dette de gaz.

    Une flotte aérienne impressionnante, n'est-ce pas? En outre, pendant les années de l'indépendance cette dernière a sensiblement diminué, en fait elle a presque disparu. Aujourd'hui, ce ne sont que quelques dizaines de Su-27 et MiG-29 qui restent en service, ainsi qu'une vingtaine de Su-25 et plusieurs Su-24M. Tous ces appareils étaient modernes au début des années 1990 mais maintenant ils sont complètement obsolètes.

    De surcroit, ce n'est pas la quantité de matériels qui est le plus grave, mais sa qualité. Aucun avion ukrainien depuis les années 1990, contrairement à ceux de la Russie, n'a été modernisé. Les autorités ukrainiennes n'ont également jamais acheté de nouveaux appareils. Même la guerre dans l'est de l'Ukraine n'a pas convaincu le pays à s'engager sur cette question importante.

    En dehors des avions, eux-mêmes, qui restent une force considérable en soit, c'est leurs armements qui sont obsolètes. En particulier, il s'agit des nouvelles armes de précision, tels que les bombes et les missiles guidés.

    Les armements dont disposent les forces armées aériennes ukrainiennes sont de l'époque soviétique et sont largement en deçà des exigences de notre temps. Ce sont des missiles à moyenne portée R-27, des missiles "air-air" à courte portée R-73 ainsi que des missiles et des bombes non guidés hérités de l'URSS dont la durée de vie pourrait déjà être expirée.

    Le conflit dans le Donbass est un bon indicateur de l'état de l'armée de l'air ukrainienne. Lors des combats, l'Ukraine a perdu cinq Su-25, deux Su-24, deux MiG-29 et quatre hélicoptères d'attaque Mi-24, ainsi que des avions de transport militaires. Les pertes étaient si grandes, qu'en quelques mois de guerre, l'Ukraine a cessé d'employer des avions de combat et des hélicoptères dans la zone de conflit.

    Sans des bombes et des missiles guidés permettant d'opérer hors de la portée des systèmes de défense aériens de l'ennemi, les avions de combat ne peuvent pas être employés efficacement. Et les pertes des forces aériennes ukrainiennes le confirment.

    Les perspectives de l'armée de l'air ukrainienne, comme vous pouvez le deviner, sont très vagues. La solution la plus rationnelle serait de moderniser les avions mais la durée de vie de la plupart des matériels est presque épuisée, c'est pourquoi la modernisation de l'ensemble de la flotte pourrait être un gaspillage d'argent.

    Pour changer radicalement cette situation désastreuse, il faut multiplier le budget militaire de nombreuses fois, et en plus, inviter des experts de haut niveau, qui pourraient aider à remettre sur les rails la flotte aérienne. En outre, pour mettre en œuvre ce scénario, il faut avoir des ressources considérables que l'Ukraine ne possède pas. Alors, sans toutes ces mesures cruciales, l'armée de l'air ukrainienne peut tout simplement cesser d'exister dans les prochaines années.

     

    Lire aussi:

    Feu vert du Congrès US au financement des néo-nazis en Ukraine
    Ukraine: l'inflation supérieure à 43% en 2015
    "L'Ukraine est une source de revenus pour Porochenko"
    Daech déjà en Ukraine?
    Tags:
    chasseur-bombardier, bombardier, chasseur, avions, Su-24M, Mi-24, Tu-160, Su-25, Su-27, Su-24, MiG-29, Forces armées ukrainiennes, Armée de l'air russe, Petro Porochenko, URSS, Kiev, Donbass, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik