Ecoutez Radio Sputnik
    Des brise-glaces

    Après la Guerre froide, la Guerre glaciaire?

    © Sputnik . Kristan Hutchison
    Défense
    URL courte
    411261

    Les sénateurs américains exhortent le gouvernement à faire l’acquisition d’un brise-glace d’une valeur d’un milliard de dollars afin d'endiguer l'influence de la Russie en Arctique.

    La Garde côtière des Etats-Unis (US Coast Guard) a besoin d'un nouveau brise-glace. Ce dernier pourrait être déployé en Alaska pour contrecarrer la présence militaire grandissante de la Russie en Arctique, a annoncé mardi la chaîne de télévision CNN, citant une déclaration des sénateurs de l'Alaska et du Maine.

    Les sénateurs Lisa Murkowski et Angus King, ainsi que le commandant de la Garde côtière, l'amiral Paul Zukunft, estiment que la Russie procède à la militarisation de l'Arctique et qu'elle "brandit des armes" dans cette région en y tenant des exercices surprises qui réunissent des milliers de militaires.

    Les sénateurs expliquent également que la mise en service d'un nouveau brise-glace est indispensable en raison des activités militaires et commerciales de la Russie en Arctique et compte tenu du nombre de bâtiments russes de cette classe qui assoit la supériorité navale de Moscou dans ce domaine.

    "Tandis que nous peinons à acquérir un seul brise-glace, les Russes en construisent 14", a déclaré Lisa Murkowski citée par CNN.

    Le président américain Barack Obama avait auparavant proposé d'accélérer l'acquisition d'un nouveau brise-glace et d'achever ce processus d'ici 2020. La Maison Blanche avait alors indiqué que les Etats-Unis ne possédaient que deux navires de ce type, dont un lourd. Ce dernier est en service depuis 1976 et doit être remplacé.

    Selon la Maison Blanche, la Russie compte 40 brise-glaces en service, souligne la chaîne de télévision.

    D'après l'amiral Paul Zukunft cité en juin dernier par l'hebdomadaire Newsweek, trois facteurs empêchent les Etats-Unis de rivaliser avec la Russie en Arctique: la pénurie de brise-glaces, l'absence de stratégie nationale relative à cette région et le refus de ratifier la Convention de l'Onu sur le droit de la mer.

    Seuls les brise-glaces permettent de se déplacer en Arctique dans des conditions de sécurité relative. Les Etats-Unis ne possèdent que deux navires de cette classe, tous deux obsolètes. Washington n'a pas d'argent pour en construire d'autres. Le prix d'un brise-glace moderne peut atteindre un milliard de dollars, et sa construction demande des années, a souligné l'amiral.

    "Nous ne jouons pas dans la même cour que les Russes. Nous sommes même complètement hors-jeu", a-t-il conclu.

    Lire aussi:

    Présence militaire dans l’Arctique: Washington devancé
    Washington lance la course aux ressources en Arctique
    Arctique: les Etats-Unis inquiets par les actions des Russes
    Tags:
    brise-glaces, CNN, présidence américaine, Paul Zukunft, Barack Obama, océan Glacial arctique, Alaska, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik