Défense
URL courte
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
101351
S'abonner

Les chasseurs russes Su-35 déployés sur la base aérienne de Hmeimim, en Syrie, seront désormais maintenus par paires en état de disponibilité opérationnelle 24 heures sur 24 afin de pouvoir décoller à tout moment.

Le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachenkov, a fait savoir que les Su-35S avaient commencé la semaine dernière à remplir des missions de combat en Syrie. Il a dans le même temps rappelé que depuis quelque temps, les bombardiers russes opérant en Syrie étaient nécessairement accompagnés par des chasseurs russes et syriens et protégés par des systèmes antiaériens, dont des S-400.

"Les avions seront maintenus par paires en état de disponibilité opérationnelle sur la base aérienne de Hmeimim afin de pouvoir décoller une minute après en avoir reçu l'ordre", a déclaré aux journalistes le porte-parole du groupe d'aviation russe en Syrie.

Selon lui, les Su-35 assureront la couverture des bombardiers en augmentant leur champ visuel.

"Au moment où une paire de Su-35 emprunte une direction opposée à celle du bombardier, le champ visuel des trois avions atteint 360° et ce, à 400 kilomètres alentours", a indiqué le porte-parole. Selon lui, le Su-35S "possède un armement très puissant et il peut détecter, accrocher et attaquer huit cibles simultanément".

"Le Su-35 dispose en outre d'un module de brouillages actifs qui en fait un avion furtif", a ajouté le porte-parole.

Dossier:
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

Lire aussi:

Su-35 : un chasseur à la charnière de deux générations
Indonésie: les Su-35 remplaceront les chasseurs US de l’armée
La Chine acquiert 24 chasseurs russes Su-35
«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Tags:
disponibilité opérationnelle, couverture aérienne, avions, aérodrome de Hmeimim, Su-35S, Troupes aérospatiales de Russie, Igor Konachenkov, Hmeimim, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook