Ecoutez Radio Sputnik
    Le Su-35

    Le Su-35: cet "oiseau" russe qu’il est dangereux de défier

    © Photo. Sukhoi Company
    Défense
    URL courte
    2024014

    Le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine déconseille vivement de "lancer un défi" aux nouveaux chasseurs russes Su-35 déployés sur la base aérienne de Hmeimim en Syrie.

    "Nous vous déconseillons de lancer un défi à cet oiseau qui vole dans le ciel de Syrie", a déclaré M. Rogozine sur son compte Facebook.

    Тягаться с этой птицей в небе Сирии искренне не советуем

    Posté par Dmitry Rogozin sur vendredi 5 février 2016

    Hier, le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachenkov, a fait savoir que les Su-35S avaient commencé la semaine dernière à remplir des missions de combat en Syrie. Il a dans le même temps rappelé que depuis quelque temps les bombardiers russes opérant en Syrie étaient nécessairement accompagnés par des chasseurs russes et syriens et protégés par des systèmes antiaériens, dont des S-400.

    "Les avions seront maintenus par paires en état de disponibilité opérationnelle sur la base aérienne de Hmeimim afin de pouvoir décoller une minute après en avoir reçu l'ordre", a déclaré aux journalistes le porte-parole du groupe d'aviation russe en Syrie.

    "Au moment où une paire de Su-35 emprunte une direction opposée à celle du bombardier, le champ visuel des trois avions atteint 360°, et ce, à 400 kilomètres alentours", a indiqué le porte-parole. Selon lui, le Su-35S "possède un armement très puissant et peut détecter, accrocher et attaquer huit cibles simultanément".

    "Le Su-35 dispose en outre d'un module de brouillages actifs qui en fait un avion furtif", a ajouté le porte-parole.

    La Syrie est secouée depuis plus de trois ans par un conflit intérieur qui a déjà fait plus de 150.000 morts, des civils pour la plupart. Plus de 2,3 millions de Syriens ont dû fuir le pays en raison des hostilités. Les forces gouvernementales font face à des groupes armés de différentes origines qui comprennent des mercenaires étrangers.

    Lire aussi:

    Moscou aura un avion plus avancé avant Washington?
    Un autre avion russe dans le ciel syrien gêne la Turquie
    Une cabine détachable pour avion en cas de crash?
    Tags:
    défense, Su-35, Igor Konachenkov, Dmitri Rogozine, Hmeimim, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik