Ecoutez Radio Sputnik
    Le char T-14 Armata lors de la répétition de la parade militaire à Moscou

    La technologie au service de l'armée russe: l'impression 3D pour les chars

    © Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
    Défense
    URL courte
    20701

    L'industrie de défense russe a commencé à utiliser la technologie de l'impression 3D pour créer des prototypes de composants pour le nouveau char de combat T-14 et le reste de la famille des véhicules Armata.

    Un char T-14 Armata défile au centre de Moscou
    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    "L'impression 3D a été mis en œuvre pour accélérer la production de prototypes. Quand un concepteur développe de nouveaux composants, il utilise un logiciel de CAO (conception assistée par ordinateur, ndlr) pour produire un modèle 3D, ce qui permet, ainsi, de l'utiliser pour une imprimante 3D en transformant ce modèle en une pièce physique", écrit le magazine américain National Interest en citant Anton Ulrich, directeur du laboratoire de prototypage rapide au bureau de conception Electromashina.

    M. Ulrich a noté que l'introduction de cette technologie permettra de gagner du temps et des ressources, non seulement à l'étape de la conception mais aussi directement lors de la production.

    "Maintenant, il n'y a plus besoin de commander la production de l'échantillon, et puis, en se rendant compte qu'il ne convient pas, de commander un autre en dépensant plus de ressources. En outre, il est possible de produire non seulement des petits éléments d'une partie, mais un ensemble complexe en évaluant ses caractéristiques mécaniques avant la production à grande échelle", a ajouté le directeur.

    Dans un avenir proche, Electromashina, une division d'Uralvagonzavod (le constructeur des chars et des véhicules blindés de la famille Armata), espère être en mesure de commencer à produire pleinement des composants imprimés en titane de plusieurs mètres de long pour la construction d'engins.

    Aujourd'hui, les composants imprimés dans certains secteurs peuvent être utilisé par les consommateurs finaux directement. Mais dans l'industrie de la défense, les exigences et les normes de qualité sont beaucoup plus élevées, c'est pourquoi il faut du temps pour réaliser un tel projet.

    Le T-14 Armata est le premier char de combat conçu intégralement à l'époque postsoviétique. Ce char de nouvelle génération possède une tourelle inhabitée. Cette solution révolutionnaire permettra d'assurer une meilleure protection de l'équipage, confiné dans une capsule blindée isolée. La tourelle recevra à l'avenir un puissant canon de 152 mm conçu pour des obus capables de percer un blindage d'acier d'un mètre d'épaisseur. L'Armata est plus léger que la plupart des chars occidentaux. Le T-14 peut rouler à 90 km/h, soit 20 km/h de plus que le char américain Abrams M1A2. Il peut abattre des missiles anti-char et même des hélicoptères.

    Lire aussi:

    L'Armata perdra-t-il son voile de mystère?
    L'armée britannique redoute le T-14 Armata russe
    L'Allemagne crée un char concurrent du russe Armata
    Paris et Berlin veulent créer un char capable de défier le T-14 Armata
    Tags:
    impression 3D, production, hautes technologies, technologies militaires, char, armements, T-14 Armata, Uralvagonzavod, The National Interest, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik