Ecoutez Radio Sputnik
    Missile balistique Prithvi-II

    New Delhi a procédé à un nouveau test de son missile balistique

    © Photo. El Tiempo
    Défense
    URL courte
    4131

    L'Inde a réalisé avec succès le deuxième lancement de son missile balistique de moyenne portée Prithvi-II.

    Le lancement d'essai a été effectué mercredi matin, indique New Indian Express. Le missile a été tiré avec succès depuis le polygone à Chandipur, situé dans l'Etat d'Odisha (Orissa) dans l'est du pays.

    Il s'agit du deuxième test de missiles de classe Prithvi réalisé au mois de mai. La semaine dernière, l'Inde avait déjà effectué avec succès le premier lancement de son missile balistique. A l'époque, les forces armées indiennes avaient utilisé un missile intercepteur pour attaquer le missile Prithvi-III tiré à partir d'une plateforme lance-missile située en mer.

    Les essais actifs des missiles balistiques et des armes antiaériennes ont suscité l'inquiétude du Pakistan voisin. Ainsi, le ministre pakistanais des Affaires étrangères Sartaj Aziz a déclaré que les tests du missile intercepteur bouleversent la balance des pouvoirs dans la région, et a également promis de renforcer la sécurité du pays.

    Le missile Prithvi-II de type sol-sol est capable de porter une charge de combat allant de 500 kilogrammes à une tonne et peut couvrir une distance de 350 kilomètres. Le poids de ce missile s'élève à 4,6 tonnes.

    Le missile a été conçu par l'agence indienne responsable du développement des technologies militaires (Defence Research and Developement organisation, DRDO). Les tests effectués en novembre 2015 et en février 2016 ont été également couronnés de succès.

    Lire aussi:

    L’Inde teste avec succès un missile balistique
    La France vendra 36 Rafale à l'Inde pour 8 mds EUR
    L'Inde teste son missile balistique K-4 à capacité nucléaire
    L'Inde en pleine croissance... mais toujours pauvre
    Tags:
    missiles, missiles-intercepteurs, lancement, test, Prithvi-II, DRDO, Pakistan, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik