Ecoutez Radio Sputnik
    Un missile balistique intercontinental

    Armes hypersoniques: la Russie pense à sa protection

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Défense
    URL courte
    421297
    S'abonner

    La Russie est en train de mettre au point une parade contre les armes hypersoniques, selon un haut responsable militaire.

    La Russie met au point des moyens de protection contre les armes hypersoniques, a déclaré samedi le commandant en chef des troupes de DCA de l'Armée de terre russe, le général Alexandre Leonov.

    "En perspective, nous ferons face à des cibles hypersoniques telles que des ogives capables de planer et des appareils aériens hypersoniques. Il s'agit d'armes qui ont un grand avenir devant elles. Un travail de mise au point de moyens de lutte contre ces armes doit être organisé, et il est déjà en cours", a indiqué le général.

    Il a ajouté que les missiles intercontinentaux et les missiles de moyenne portée étaient potentiellement visés par les armes hypersoniques.

    L'arme hypersonique a pour mission de percer les défenses antiaériennes qui se font de plus en plus sophistiquées. Cette arme est en mesure de frapper rapidement une cible située dans n'importe quel point du globe.

    Les médias rapportent que la Russie a testé en avril l'appareil expérimental Yu-71, mis en orbite par un missile balistique intercontinental UR-100N (code OTAN SS-19 Stiletto).

    Le Yu-71 peut emporter une charge aussi bien conventionnelle que nucléaire. Capable d’atteindre 11.000 km/h, sa trajectoire est imprévisible et sa haute manœuvrabilité rend pratiquement impossible son interception par les systèmes de défense antiaérienne et antimissile.

    Lire aussi:

    La Russie lance les tests du missile hypersonique Zircon
    Un adorable Shiba Inu meurt d'impatience en attendant la permission de manger
    Un chasseur belge F-16 s’écrase dans le Morbihan lors d’un exercice
    Budget 2020: déficit, dépenses, impôts, la France de tous les records
    Tags:
    armes hypersoniques, Armée de terre russe, Alexandre Leonov, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik