Défense
URL courte
1414
S'abonner

Les mortiers ukrainiens Molot (Marteau) se rouillent et tombent en panne moins d'un mois après leur mise en service dans l'armée.

Le site Oukraïnski militarni portal (Portail militaire ukrainien) s'est procuré la notice explicative d'un commandant de batterie de mortier dans laquelle il expose l'expérience de l'exploitation des Molot fournis à son unité le 21 juin 2016.

L'officier signale notamment le coinçage du mécanisme de hissage, l'enrouillement et l'oxydation du métal, l'écaillage de la peinture sous l'effet du soleil. En outre, les militaires ont eu des problèmes avec l'appareil de pointage et le mécanisme d'alimentation. Le matériel n'a donc pas subi les essais.

Le site ajoute qu'un Molot coûte 483.512  hryvnias ukrainiennes, soit environ 17.620 euros.

Les mortiers Molot de 120 mm remis au ministère ukrainien de la Défense en mars dernier ont été fabriqués par l'usine ukrainienne Maïak.

Le groupe Ourkoboronprom, dont fait partie l'usine Maïak, a alors  signalé que le mortier avait été testé un mois plus tôt et avait obtenu des avis favorables de la part des spécialistes. En 2016, les dépenses militaires en Ukraine dépassent 5% du PIB et ont doublé par rapport à l'année dernière.


Lire aussi:

Quand l'Ukraine rend l'Otan plus forte et plus intelligente
Sommet de l'Otan à Varsovie: Obama pour l'Ukraine, des bataillons pour les pays Baltes
Selon Kiev, les Français se préoccupent plus de leurs croissants que de l’Ukraine
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Tags:
oxydation, enrouillement, mortier, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik