Défense
URL courte
30863
S'abonner

Le ministre iranien de la Défense Hossein Dehghan a confirmé avoir reçu les systèmes antiaériens russes S-300.

Les systèmes mobiles russes de missiles sol-air ont été livrés à l'Iran et certains d'entre eux sont déjà sur leurs lieux de déploiement permanent, a rapporté l'agence de presse iranien Tasnim, citant une source au Majlis (parlement iranien).

Lundi, la première partie des systèmes S-300 est arrivée de Russie. Au mois d'avril, on annonçait le début des livraisons des S-300 dont certains éléments, en particulier les radars, avaient été présentés lors d'un défilé militaire à Téhéran.

La Russie et l'Iran ont conclu un contrat de livraison de systèmes S-300 en 2007. Suite à l'adoption de la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'Onu, mettant en place des sanctions contre l'Iran, l'exécution du contrat a été suspendue par Moscou. En conséquence, l'Iran a attaqué la Russie devant la Cour internationale d'arbitrage de Genève.

Le 14 juillet dernier, l'Iran et les Six sont parvenus à un accord historique sur le règlement du problème nucléaire. Des négociations des plus compliquées ont abouti à l'adoption d'une feuille de route dont l'application permettra de lever les sanctions économiques et financières imposées contre l'Iran par l'Onu, les Etats-Unis et l'Union européenne.

En avril 2015, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret levant l'interdiction de livrer les systèmes S-300 à l'Iran. La Russie compte finaliser les livraisons d'ici fin 2016.

Lire aussi:

Iran: des S-300 russes au défilé du Jour de l'armée nationale
Les systèmes antiaériens russes S-300 livrés à l’Iran
Washington ne saura empêcher la Russie de livrer des S-300 à l'Iran
Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Tags:
livraisons, défense antiaérienne, défense, S-300, Téhéran, Iran, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook