Défense
URL courte
4118517
S'abonner

Le chasseur polyvalent russe Soukhoï Su-35 serait le meilleur avion du combat tournoyant dans toute l'histoire.

L'avion de chasse russe Su-35 gagnerait contre ses nombreux équivalents occidentaux en performance et en équipement technique, lit-on dans The National Interest.

#су35 #su35 #авиация #авиа #истребитель #avion4u #instagramaviation

Фото опубликовано Dmitry Terekhov (@terekhoff_sky) Июл 18 2016 в 9:45 PDT

D'après le journal, l'aéronef militaire serait un adversaire redoutable face à des avions comme le F-15, l'Eurofighter et le Rafale. Certaines caractéristiques de ce chasseur de génération "4++" dépassent celles d'avions de cinquième génération adoptés par l'Otan.

Ayant une poussée vectorielle, le Su-35 se caractérise par sa super-manœuvrabilité. Ses turboréacteurs Saturn Al-41F1S possèdent des déflecteurs qui permettent à l'avion d'ajuster son tangage et ainsi augmenter son angle d'attaque.

Grâce à cette technologie, le Su-35 peut voler dans une direction alors que son nez regarde dans l'autre. Seul un chasseur occidental fonctionnant est capable de faire pareil, il s'agit de l'avion de chasse de cinquième génération F-22 Raptor.

Le magazine note que pour l'ennemi, le Su-35 représente une cible difficile. Doté d'un système de contre-mesure électronique, le chasseur russe désoriente les radars ennemis et guide ses projectiles sur une fausse trajectoire. En plus, ayant une signature réduite et étant équipé de dispositifs de guerre électroniques, le Su-35 est capable de combattre au-delà de la ligne de mire.

La vitesse maximale du Su-35 à haute altitude atteint 2.500 km/h, ce qui est plus rapide que celle du chasseur de cinquième génération F-35. Le chasseur le plus populaire de cinquième génération, le F-16 est également à la traîne.

Actuellement, les Forces armées aériennes russes possèdent 48 Su-35, mais leur quantité doublera d'ici cinq ans. Des armées étrangères s'intéressent également au chasseur russe. Ainsi, la Chine et l'Algérie ont conclu des contrats de livraison de 24 et 10 avions respectivement. Parmi les acheteurs potentiels on trouve aussi l'Égypte, le Venezuela et le Viêt Nam.

Lire aussi:

L'Iran confirme avoir reçu les S-300 russes
La flotte russe détectera les sous-marins ennemis à l'aide de satellites
Les soldats russes pourront désormais parler à leur équipement
Une course de brise-glaces se dessine en Arctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook