Défense
URL courte
10517
S'abonner

Le nouveau complexe conçu par les Etats-Unis comprend un système d'interception et de neutralisation des missiles, des batteries d'artillerie et des postes de tir.

La société Raytheon et le consortium militaires Rafael Advanced Defense Systems ont été chargés par le Pentagone de concevoir un prototype du complexe israélien de défense antiaérienne Dôme de fer (largement connu sous le nom anglais Iron Dome). Ce complexe sera basé au sol, rapporte la chaîne américaine Fox News.

La version américaine du complexe israélien a été baptisée SkyHunter. Il comprend un système d'interception et de neutralisation de missiles, de batteries d'artillerie et de postes de tir, équipé de missiles radioguidées et de capteurs électrono-optiques. Le système est basé sur le missile intercepteur israélien Tamir avec des modifications conformément aux exigences techniques des forces armées américaines.

D'après Fox News, le site militaire au Nouveau-Mexique (sud des Etats-Unis) a hébergé les tests du nouveau système qui a alors réussi à abattre plusieurs drones.

Le complexe Dôme de fer est conçu pour intercepter des missiles à courte et moyenne portées. Il a été utilisé pour la première fois en avril 2011 afin d'intercepter un missile lancé depuis la bande de Gaza.

Le complexe s'est avéré efficace lors de l'opération militaire israélienne de 50 jours dans la bande de Gaza, en juillet-août 2014. L'opération a fait 2.140 morts et 11.000 blessés.

Selon l'armée israélienne, les Palestiniens de la bande de Gaza ont alors lancé plus de 4.500 missiles, la plupart desquels ont explosé dans des zones inhabitables. Le Dôme de fer est parvenu à intercepter 735 missiles visant les zones peuplées.

Lire aussi:

Les USA signent un contrat d’armes de 1,15 md avec l'Arabie saoudite
Cinq armes russes à faire saliver les USA
Les USA et Israël espèrent conclure un accord militaire pour 10 ans
Tags:
défense antiaérienne, armée, militaires, armements, Dôme de Fer, Pentagone, Israël, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook