Ecoutez Radio Sputnik
    exercics US-sud-coréens

    Les USA et la Corée du Sud lancent des exercices visant la Corée du Nord

    © AFP 2017 EBRAHIM NOROOZI / JAMEJAM ONLINE
    Défense
    URL courte
    38851

    Les Etats-Unis et la Corée du Sud ont entamé des exercices de grande envergure dans la péninsule coréenne.

    Les Etats-Unis et la Corée du Sud ont lancé les exercices de grande envergure Ulij Freedom Guardian afin d'entraîner les troupes à frapper des sites nucléaires et de missiles de la Corée du Nord en cas de situation "extraordinaire" dans la péninsule coréenne, annonce l'agence Yonhap.

    Les exercices impliquent 25.000 militaires américains et 50.000 militaires sud-coréens. Des représentants de l'Australie, du Canada, de la Colombie, du Danemark, de la France, de l'Italie, des Philippines, de la Grande-Bretagne et de la Nouvelle Zélande y prennent également part.

    Les exercices Ulij Freedom, qui se déroulent du 22 août au 2 septembre, ont déjà fait l'objet de critiques de la part de la Corée du Nord. Un porte-parole de l'état-major de l'armée nord-coréenne a déclaré que les militaires nord-coréens étaient prêts à faire une frappe préventive nucléaire sur les troupes américaines et sud-coréennes s'ils détectaient la "moindre violation du territoire de la Corée du Nord".

    Pyongyang a qualifié ces exercices de "provocation", tout en la déplorant, alors le commandement uni des forces armées américaines et sud-coréennes a annoncé, par le biais de hauts parleurs installés le long de la ligne de démarcation, qu'il s'agissait de manœuvres de non-provocation.

    Séoul affirme que les exercices visent à "faire augmenter l'état d'alerte de l'union entre la Corée du Sud et les Etats-Unis ainsi qu'à soutenir la stabilité sur la péninsule coréenne".

    Auparavant, l'état-major de l'armée sud-coréenne a annoncé que les exercices impliqueraient des bombardiers américains D-52N, B-1I et B-2A. Toutefois, une source de l'agence Yonhap a précisé que les Etats-Unis n'envisageaient pas de déployer leurs armes stratégiques lors des exercices.

    Lire aussi:

    Tokyo et Séoul en alerte en vue d'un possible tir nord-coréen
    Tokyo et Séoul inquiets avant un possible tir de missile nord-coréen
    Pyongyang accuse Séoul d'avoir violé sa frontière en mer Jaune
    Tags:
    exercices conjoints, exercices Ulij Freedom Guardian, Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik