Défense
URL courte
34957
S'abonner

Tandis que la Russie a obtenu de nouveaux chasseurs dernier cri, les États-Unis sont contraints d’utiliser de vieux F-16, la mise au point des nouveaux F-35 étant régulièrement reportée.

Le chasseur américain F-16, conçu initialement comme un projet de longue haleine, est devenu obsolète à bien des égards : il aurait du mal à rivaliser avec un Su-35 ou un T-50 (PAK FA) en cas de confrontation directe, les avions russes étant plus difficiles à repérer.

« En cas de face-à-face, le F-16 n'aurait pas le temps de s'approcher d'un Su-35 pour lui livrer un combat rapproché, ce qui le prive d'un avantage indéniable, un avion plus petit étant dans ce cas-là plus maniable », écrit la revue National Interest (NI).

Notons que le nouveau PAK FA bénéficie des mêmes avantages que le chasseur américain, à la seule différence que les constructeurs du T-50 ont dès le départ misé sur sa furtivité.

« Compte tenu de la furtivité du T-50, le F-16 n'aurait même pas le temps de repérer son adversaire, qui l'a déjà pris pour cible et a lancé un missile télécommandé, dont la portée dépasse de loin les limites de visibilité de l'avion américain », écrit la revue.

Les États-Unis, poursuit NI, pourraient améliorer les systèmes de détection du F-16. Cependant, cette modernisation ne ferait pas l'affaire, le chasseur américain manquant de furtivité.

« La seule solution possible est d'assembler un nouvel avion », souligne la revue.

En cas de combat peu intensif, par exemple en Libye ou en Syrie, le F-16 pourrait se tenir à flot. Toujours est-il que la mise au point du nouveau PAK FA a porté un coup fatal au chasseur américain, si bien que ses jours sont désormais comptés, conclut la NI.

Lire aussi:

La Hongrie recrute des "chasseurs" de réfugiés
100 Poké-chasseurs sur 200 habitants? Des propriétaires en sont fatigués!
Des chasseurs F-35 arriveront le 23 mai aux Pays-Bas pour subir des tests
La Marine indienne remplace ses chasseurs britanniques par des russes
Tags:
Su-57 (T-50, PAK-FA), chasseur, F-16 Fighting Falcon, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook