Défense
URL courte
8303
S'abonner

L'armée vietnamienne négocie l'achat d'une centaine de chars russes, le pays éprouvant un besoin impérieux de renouveler ses blindés.

Le Vietnam veut renforcer son armée en achetant une centaine de chars russes T-90, annonce le journal Izvestia, se référant au directeur exécutif de l'usine Ouralvagonzavod Vladimir Rochtchoupkin.

« Les négociations sont en cours. Pour nous, il s'agit d'une commande moyenne (vu le nombre). Ils veulent des rabais considérables et souhaitent payer moins d'argent que l'on voudrait en obtenir. Le nombre de chars à livrer n'est pas important, il s'agit d'une centaine », a indiqué le responsable.

Selon lui, « une fois le prix fixé, les parties commenceront à convenir des exigences spéciales envers l'équipement des chars destinés à être exploités en Asie du Sud-Est ».

D'autre part, le directeur du Centre russe d'analyse des stratégies et des technologies Rouslan Poukhov estime que la partie russe devrait faire preuve de flexibilité.

« Le Vietnam est notre partenaire de longue date et il est préférable de céder au client (en ce qui concerne le prix). Le marché est plein de concurrent actifs. Ainsi, le Vietnam a préféré récemment le fusil d'assaut israélien à celui de Kalachnikov. Les Français font une promotion active de leur matériel. Il vaut mieux ne pas perdre un partenaire traditionnel », souligne l'expert.

Selon le journal, le Vietnam éprouve un besoin impérieux de renouveler ses blindés. Son armée de terre est équipée de centaines de vieux chars soviétiques et chinois, dont une parte a été modernisée par des spécialistes israéliens.

Auparavant, le ministère vietnamien de la Défense avait prévu l'achat de chars T-72 en Pologne, mais la transaction n'a finalement pas eu lieu. Résultat : les militaires vietnamiens se sont adressés à la Russie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Le char russe T-90, héros du web
Un T-90 syrien résiste à une frappe de missile antichar US
Néonazis en Ukraine: Moscou étonné par les propos de Jean-Yves Le Drian
Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en légère baisse en France
Tags:
Vietnam, Russie, Vladimir Rachtchoupkin, Rouslan Poukhov, Centre d'analyse de stratégies et de technologies russe, T-90, achat
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook