Défense
URL courte
17439
S'abonner

D’après la flotte russe, les vaisseaux de l’Otan n’ont pas enfreint le droit maritime international en surveillant de près les déplacements des bâtiments de guerre russes dans les eaux britanniques.

Les vaisseaux de l'Otan qui ont surveillé la flotte russe menée par le porte-avions Amiral Kouznetsov aux alentours des îles britanniques n'ont pas violé le droit maritime international, a déclaré lundi le commandant de la flotte russe, Vladimir Korolev.

«  Forcément, cette manœuvre a attiré beaucoup d'attention, en premier lieu de la part des pays de l'Otan. Huit bâtiments de guerre se sont mis à nous surveiller dès que nous sommes entrés dans les eaux britanniques. Aucune violation du droit maritime international n'a toutefois été constatée. Il s'agit d'une pratique habituelle consistant à ce qu'on surveille tous les vaisseaux rejoignant par mer un autre pays  », a confié le commandant aux médias russes.

Il a également indiqué que tous les déplacements des navires russes étaient toujours envisagés de manière à être absolument autonomes. C'est pour cela, poursuit-il, que le fait de ne pas avoir fait escale à Malte et à Ceuta n'a pas eu de conséquences pour la réalisation des missions du groupe aéronaval. D'après le commandant, la flotte russe dispose maintenant de trois pétroliers en Méditerranée.

«  La spécificité de cette mission est d'avoir utilisé pour la première fois notre aviation embarquée, notre Armée de l'air, dans un contexte d'hostilités pour effectuer des frappes contre les positions stratégiques du groupe djihadiste Daech. À ce stade, tous les objectifs fixés à la Marine et à l'aviation russe sont pleinement remplis  », a-t-il rappelé.

Le groupe aéronaval russe a rejoint la Méditerranée le 15  octobre. À son approche de Grande-Bretagne, la flotte russe a été placée sous la surveillance de la frégate britannique HMS Richmond, qui a été rejointe par le navire de guerre HMS Duncan. Ce déploiement russe intervient quelques semaines après l'annonce par Sergueï Choïgou, ministre russe de la Défense, que le porte-avions russe, dépendant de la flotte nord, serait envoyé en Méditerranée orientale pour renforcer les forces navales russes  dans la zone.

Un mois plus tard, la flotte a participé à une grande opération contre les terroristes en Syrie. Le porte-avions Amiral Kouznetsov participait pour la première fois à des activités militaires.

Ses frappes visent les dépôts de munitions, les centres de formation de terroristes et les usines pour fabriquer des armes de destruction massive situées dans les provinces d'Idlib et de Homs en Syrie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Un chasseur rate son atterrissage sur le porte-avions russe Amiral Kouznetsov
Le rayon action du groupe aérien de l’Amiral Kouznetsov calculé sur Twitter
Le porte-avion de la marine russe Admiral Kouznetsov
Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
Tags:
Russie, Royaume-Uni, OTAN, surveillance, droit maritime
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook