Ecoutez Radio Sputnik
    missile russe Nudol

    Un missile antisatellite dernier cri, Moscou franchit une étape

    © Photo. Capture d'écran: Youtube
    Défense
    URL courte
    Nouvelles armes russes (136)
    292189

    Faute de guerre froide, c’est la guerre des étoiles qui est omniprésente dans les éditions US. Aujourd’hui, c’est au tour du vol réussi du nouveau complexe antisatellite russe d’attirer l’attention sur les faiblesses des systèmes de défense US.

    La 5e étape des essais en vol du tout nouveau missile antisatellite russe de type Nudol sont une réussite, selon les fonctionnaires du Pentagone, cités par les médias américains.

    Par contre, Washington n'a pas exprimé la volonté de commenter officiellement les essais.

    C'est-à-dire, que les derniers tests, effectués le 16 décembre depuis une base militaire dans la partie centrale de la Russie, ont été bel et bien surveillés par les services de renseignement des États-Unis. Pourtant, les représentants de la Défense américaine ignorent si la destination finale du vol était vers l'espace ou bien si la trajectoire a été sous-orbitaire, a indiqué le site de l'édition The Washington Free Beacon.

    Néanmoins, d'après des anciens du Pentagone, Nudol pourrait neutraliser tout le système GPS, réduire ou même anéantir l'efficacité de tous les engins-fusées de longue portée, ainsi que détériorer le fonctionnement des armes de précision américaines.

    Selon le Pentagone, l'armée américaine est fortement dépendante des satellites. Par conséquent, la Russie et la Chine optent pour des armements antisatellites.

    L'idée d'un nouveau missile antisatellite bouleverse les médias américains depuis mai 2016.

    En réalité, il s'agit bien du complexe antimissile A-235 Nudol, conçu par le célèbre bureau russe Almaz-Anteï pour remplacer le modèle A-135, qui protège notamment la capitale russe. Ce complexe est capable de repousser une attaque nucléaire contre Moscou.

    Les États-Unis, de leur côté, utilisent le missile SM-3, en Europe également, qui est capable d'abattre des cibles placées en orbite.

    De plus, Washington a son propre projet secret en poche, celui du laboratoire orbital X-37B, qui pourrait être muni de divers équipements de surveillance et d'armes nucléaires.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Nouvelles armes russes (136)

    Lire aussi:

    Militarisation de l’espace: Moscou veut un traité international
    Les Forces spatiales russes en action (vidéo)
    Armée russe: le bouclier antimissile US menace les satellites étrangers
    Tags:
    vol d'essai, laboratoire, missiles antisatellite, surveillance, défense antimissile, A-135 Amour, Nudol, SM-3, X-37B, The Washington Free Beacon, Almaz-Anteï, Pentagone, Washington, Moscou, Chine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik