Ecoutez Radio Sputnik
    Le port de Mourmansk accueille le fleuron des garde-côtes russes

    Le port de Mourmansk accueille le fleuron des garde-côtes russes

    © RIA Novosti. Igor Zarembo
    Défense
    URL courte
    23164461

    Après une mission dans l’Atlantique, le Poliarnaïa Zvezda (Étoile polaire) disposant à son bord d’équipements dernier cri est arrivé à Mourmansk, important port russe en mer de Barents.

    Le navire de la Garde côtière russe Poliarnaïa Zvezda a accosté à Mourmansk, son port d'attache et la plus grande ville du monde au nord du cercle polaire arctique. Ce bâtiment, unique en son genre, a ainsi terminé sa première mission interrégionale qui a duré près de deux semaines. Parti le 17 janvier du port de Saint-Pétersbourg, le navire a mené au cours de son passage dans l'Atlantique des manœuvres militaires et divers exercices.

    « Dans des conditions météorologiques défavorables en Atlantique du nord, l'équipage a fait preuve d'un haut niveau d'entrainement, les systèmes du vaisseau, quant à eux, ont confirmé leur stabilité », lit-on dans un communiqué diffusé par le service de presse du Service fédéral de sécurité (FSB) de la région arctique.

    Comme l'indique en outre le FSB, le navire a suscité un intérêt particulier de la part de la flotte et de l'aviation de l'Otan.

    Construit à l'usine russe de Zélénodolsk, le Poliarnaïa Zvezda n'a pas d'analogues dans le monde, observe le document. « Il incarne toutes les avancées de la science et de la technologie russes », explique le FSB.

    Le navire de la Garde côtière est destiné à accomplir toute une série de tâches spéciales. Il s'agit notamment de « patrouiller les zones maritimes et océaniques éloignées, protéger les intérêts de la Russie dans la zone économique exclusive et sur le plateau continental, contrer la menace terroriste sur les sites économiques maritimes, participer aux opérations de sauvetage et lutter contre les incendies ».

    L'«Étoile polaire » se distingue en outre par sa navigabilité illimitée et le fait qu'il puisse couvrir une distance de 12 000 milles nautiques. Disposant d'une période d'autonomie de deux mois, le navire fait aussi office de brise-glace, puisqu'il peut venir à bout d'une couche de glace de 80 centimètres d'épaisseur. « Ces particularités permettront d'augmenter considérablement l'efficacité de ses activités qui consistent à sécuriser les frontières dans l'Arctique de l'Ouest », résume le communiqué.

    Le bâtiment est doté d'un système d'artillerie et de puissantes mitrailleuses. Il dispose à son bord d'une plate-forme pour hélicoptères et est équipé d'appareils de communication et de navigation dernier cri.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Un navire russe sauve l'équipage d'un bateau ukrainien en Méditerranée
    Le navire américain dernier cri tombe en panne au Panama, une fois de plus

    Lire aussi:

    La Russie achève des exercices antiterroristes d’envergure en Crimée
    Poutine: la construction des brise-glaces nucléaires sera financée à 100%
    Un nouveau brise-glace militaire russe en route pour la mer Baltique
    Tags:
    garde-côtes, bateau, navires, gardes-frontières, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik