Ecoutez Radio Sputnik
    Chine, armée

    Pékin effectue des essais d’un missile intercontinental doté de 10 têtes de combat

    © REUTERS/ Damir Sagolj
    Défense
    URL courte
    154290313

    La Chine a effectué avec succès des essais de son nouveau missile balistique intercontinental DF-5C. Cette arme dissuasive de l’arsenal stratégique chinois est capable de porter jusqu’à dix têtes.

    Les essais du nouveau missile balistique intercontinental (ICBM) chinois DF-5C (Dong Feng-5C) ont abouti. L'engin est capable de porter une ogive mirvée, qui comprend jusqu'à dix têtes à guidage indépendant, informe l'agence chinoise Sina.

    Le mirvage est une technique qui permet d'équiper un missile de plusieurs têtes, soit nucléaires, soit conventionnelles, qui suivent chacune sa trajectoire après leur entrée dans l'atmosphère pour atteindre un vaste territoire.

    Le missile a été tiré depuis la base de lancement de Taiyuan (dans la province du Shanxi, dans le nord de la Chine). Les ogives ont frappé des cibles sur un polygone dans l'ouest de la Chine, vraisemblablement dans le désert du Taklamakan (dans la Région autonome ouïgoure du Xinjiang).

    Selon le Washington Free Beacon, qui cite des sources des milieux militaires américains, les essais chinois des missiles à têtes multiples indiquent que la Chine augmente les capacités de ses forces stratégiques. En outre, ces tests dévoilent les progrès de la Chine dans le domaine de la miniaturisation des ogives nucléaires.

    Certains analystes affirment que la Chine a utilisé un vieux missile DF-5 comme plateforme d'essai pour tester la nouvelle ogive, qui sera utilisée sur le nouvel engin DF-41.

    Le DF-5 est un ICBM à deux étages à propulsion à ergols liquides stockables. En fonction de la modification, sa portée maximale peut atteindre de 12 000 à 15 000 kilomètres.

    Plus tôt, le journal chinois Global Times avait signalé l'apparition sur Internet de la photo d'un missile balistique chinois Dong Feng-41 (DF-41). Selon l'édition, l'une des trois brigades équipées de ces missiles a été déployée dans la province nord-est du Heilongjiang, à la frontière avec la Russie.

    Selon le Washington Free Beacon, des Dongfeng-41 tirés depuis cette province pourraient atteindre le territoire des États-Unis en 30 minutes, ce qui représente une menace stratégique pour Washington.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Missiles chinois: aucune menace, selon le Kremlin
    La Chine teste un missile balistique capable d’atteindre les USA
    La Chine mettra en service un missile capable de frapper les Etats-Unis
    Les technologies du SS-18 Satan soviétique, cadeau inattendu de l'Ukraine à la Chine

    Lire aussi:

    Les forces nucléaires chinoises atteignent le niveau de la Russie et des USA
    Washington et Tokyo forcent la Chine à perfectionner son arsenal nucléaire
    Un expert russe décrypte le défilé militaire à Pyongyang
    Dans quel but la Corée du Nord exhibe-t-elle ses nouveaux missiles?
    La Chine dévoile ses armements dernier cri lors d’un défilé militaire (vidéo)
    Tags:
    arsenal nucléaire, armes stratégiques, missiles balistiques, défense, The Washington Free Beacon, région autonome ouïghoure du Xinjiang, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik