Défense
URL courte
16470
S'abonner

Il s'avère que les destroyers britanniques type 45 émettent de forts bruits sous la surface de l'eau, ce qui en fait des proies faciles pour les submersibles russes.

Selon le contre-amiral de la Royal Navy à la retraite Chris Parry, cité par le Sunday Times, les navires de guerre développés depuis le début des années 2000 résonnent comme un « coffret de serrage ». Le bruit généré par les destroyers type 45 peut alerter les sous-marins russes à une distance allant jusqu'à une centaine de milles nautiques, soit plus de 185 kilomètres.

Le contre-amiral souligne que les problèmes liés à l'isolement sonore n'ont pas été pris en considération lors de la conception des navires en question.

Les destroyers britanniques type 45 (T-45) de classe Daring (classe D) sont des bâtiments de défense aérienne de premier rang destinés à remplacer les douze DDG Type 42 qui ont équipé la Royal Navy depuis le milieu des années 1970. Ils ont une autonomie de 45 jours et disposent de logements pour 60 commandos.

Le coût d'un navire T-45, estimé en 2005 à 650 millions de livres (soit 975 millions d'euros), est désormais d'environ 1,1 milliard de livres. Le coût total du programme, évalué à l'origine à 5 milliards de livres, a été estimé en début 2009 à 6,46 milliards.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Londres dépense 46 mds EUR pour des nouveaux sous-marins en acier français
Un ingénieur britannique dévoile les faiblesses nucléaires du pays
Un sous-marin nucléaire britannique entre en collision avec un navire marchand
Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
Tags:
navires, sous-marins, bruit, destroyer, classe Daring, Royal Navy (Royaume-Uni), Chris Parry, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook