Défense
URL courte
5315
S'abonner

Un producteur d'armes allemand a refusé de livrer les composants clés d'un nouveau lance-grenades américain, en citant une convention de 1868 interdisant de tirer les grenades directement sur une personne. Les juges devront trancher.

La production de masse du lance-grenades américain XM25 a stagné depuis que la société allemande Heckler & Koch (H & K) a refusé de livrer des composants clés aux États-Unis, craignant que l'arme ne soit utilisée pour frapper directement les gens, ce qui représente une violation du droit international datant du XIXe siècle, informe l'agence de presse allemande dpa.

Heckler & Koch se réfère à la convention de droit international de Saint-Pétersbourg datant de 1868, qui proclame que les grenades ne peuvent pas être tirées directement sur une personne. Selon le document, les grenades peuvent être jetées contre un bâtiment ou près des personnes, mais pas directement sur eux.

La société allemande a déjà reçu 33 millions d'euros pour des services qu'elle n'a pas fournis, selon le groupe US Orbital ATK, producteur de cette arme.

Heckler & Koch a effectivement livré les mécanismes de lancement pour les premiers prototypes de l'arme, avant de faire brusquement marche arrière et de bloquer les autres livraisons.

Douze années de travail au développement du XM25 Counter-Defilade Target Engagement System (Système capable d'atteindre une cible cachée, CTDE) pourraient être vaines, et l'US Orbital ATK a déposé une plainte début février, accusant 23 millions d'euros de pertes.

La société allemande exige de son côté une déclaration d'ATK garantissant que la société suivra bien le droit international.

Les États-Unis n'ont cependant pas signé la convention de 1868, et ne se trouvent donc pas légalement obligés de se soumettre à ses règles.
Néanmoins, les principes de la convention sont « généralement acceptés », et les États-Unis ne font pas exception, a déclaré Norbert Scheuch, le directeur de Heckler & Koch, à la chaîne allemande N-TV.

« J'ai besoin d'une certitude juridique pour effectuer une livraison, je ne l'ai pas actuellement. Ce n'est pas que nous ne voulons pas livrer, mais nous ne pouvons pas livrer (les composants nécessaires, ndlr) », a-t-il ajouté.

US Orbital ATK, à son tour, a répondu que la Heckler & Koch ne faisait que chercher des excuses pour masquer son échec.

Orbital ATK group est une société américaine dont la gamme de produits s'étend des lanceurs et des satellites aux missiles tactiques et aux munitions.

Le XM25 est un lance-grenades semi-automatique pour engins explosifs aériens capables d'exploser à une distance prédéfinie en frappant une cible avec des éclats d'obus. Un tel système permet d'atteindre des ennemis qui se cachent derrière des murs ou dans des fossés.
Il était prévu que l'armée américaine reçoive une première livraison de 105 lance-grenades au début de 2017.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

L'armée russe se dotera du plus petit lance-grenades du monde
Russie: production en série d'un lance-grenades pour cibles sous-marines
Le Pentagone passe aux «munitions écolos»
Des armes modernes des djihadistes découvertes à Alep (Photos)
Tags:
lance-grenades, armements, XM25 CTDE, Heckler & Koch (H&K), États-Unis, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook