Défense
URL courte
1521894
S'abonner

Des photos présentent deux Soukhoï Su-24 passant à proximité d’un navire américain en mer Noire. Tandis que Washington lance des cris d’orfraie, la Défense russe refuse de qualifier les faits d’«incident».

Des avions russes ont survolé le 10 février un destroyer russe en mer Noire, dans une zone où les vols de l'Armée de l'air russe sont réguliers. "Scandale!", estime Washington. "Même pas un incident", répond Moscou.

Le destroyer américain naviguait en mer Noire dans le cadre des exercices internationaux Sea Shield-2017 avec la participation de bâtiments de guerre et de sous-marins de Roumanie, de Bulgarie et de Turquie.

Le Pentagone a alors accusé les avions russes de voler à proximité d'un destroyer de l'US Navy sans répondre aux signaux lancés depuis le navire américain, ce qui a suscité une vive préoccupation chez les militaires américains.

Le ministère russe de la Défense n'a vu aucun motif valable à une telle préoccupation.

Son porte-parole Igor Konachenkov a déclaré qu'il n'y avait eu aucun incident en mer Noire. Selon lui, les avions ont effectué un vol au-dessus des eaux neutres en stricte conformité avec les réglementations internationales et normes de sécurité.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Destroyer UK en mer Noire: un coup d’épée dans l’eau pour Moscou
Moscou met en garde contre les «bousculades» en mer Noire
Exercices de l’Otan en mer Noire: Moscou met en garde
Un destroyer UK va croiser en mer Noire pour la première fois depuis la guerre froide
Tags:
destroyer, survol, Su-24, Sea Shield 2017, OTAN, Igor Konachenkov, mer Noire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook