Ecoutez Radio Sputnik
    Les militants anti-guerres tiennent des pancartes lors d'un rassemblement contre les pourparlers sur le déploiement du système antimissile américain, THAAD, près du ministère sud-coréen de la défense à Séoul le 4 mars 2016

    Lavrov discute avec son homologue sud-coréen du déploiement du système antimissile US

    © AFP 2019 JUNG YEON-JE
    Défense
    URL courte
    53e Conférence de Munich sur la sécurité (2017) (11)
    22335
    S'abonner

    Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et Yun Byung-se, son homologue sud-coréen, ont discuté de la situation dans la péninsule coréenne. Le ministre russe a souligné la nécessité d'abandonner l’idée de renforcement de l'infrastructure militaire dans la région, pointant le déploiement de missiles américains THAAD près de Séoul.

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a rencontré son homologue sud-coréen Yun Byung-se en marge de la Conférence de Munich sur la sécurité pour discuter de la situation dans la péninsule coréenne, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

    En particulier, M. Lavrov a souligné qu'il était indispensable d'abandonner la politique de renforcement de la présence militaire dans la région. Le ministre russe a, notamment, évoqué la question du déploiement du système de bouclier antimissile THAAD, livré à Séoul par Washington.

    « Dans le contexte de l'escalade des tensions régionales, la partie russe souligne la nécessité de régler la situation par des moyens politiques et diplomatiques en accord avec l'apaisement militaire et politique en Asie du Nord », proclame le communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

    En juillet 2016, Washington et Séoul se sont entendus pour déployer en Corée du Sud des systèmes antimissiles américains THAAD, qui sont capables d'intercepter les missiles balistiques ainsi que d'autres types de missiles en hautes altitudes.

    Les autorités sud-coréennes ont motivé l'apparition de l'armement américain dans le pays par les essais des missiles balistiques effectués par le Corée du Nord.

    Moscou avait critiqué cette décision, jugeant qu'elle saperait la stabilité régionale. Le système de bouclier anti-missiles américain peut être utilisé pour atteindre des satellites évoluant sur orbite basse et présente une menace pour l'utilisation libre de l'espace, selon la défense russe. Le président chinois Xi Jinping a, pour sa part, averti que le déploiement d'armes américaines en Corée du Sud risquait d'intensifier les différends en Asie du Sud-Est.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    53e Conférence de Munich sur la sécurité (2017) (11)

    Lire aussi:

    Missiles THAAD: une pomme de discorde entre la Chine et le Japon
    En Corée du Sud, la légitimité du déploiement du THAAD remise en question
    Le THAAD déployé en Corée du Sud d’ici dix mois
    «Le déploiement du THAAD en Corée du Sud est contraire à la Constitution»
    Tags:
    système antimissile THAAD, politique étrangère, escalade, crise, défense antimissile, Yun Byung-se, Sergueï Lavrov, Séoul, Munich, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik