Défense
URL courte
0 402
S'abonner

Le commandant du porte-avions lourd Amiral Kouznetsov, lors de sa rencontre avec Vladimir Poutine, a déclaré que le navire attendait l'adoption de l'hélicoptère Ka-52 qui s'était montré très efficace au cours des opérations militaires en Syrie.

Grâce à l'expédition en Méditerranée, l'équipage du porte-avions Amiral Kouznetsov a réussi à tester plusieurs nouveaux appareils dont le MiG-29 modernisé et l'hélicoptère embarqué Ka-52, a rapporté le commandant du navire Sergueï Artamonov au président russe Vladimir Poutine.

« Lors de cette longue expédition, les chasseurs modernisés MiG-29 ont été utilisés pour la première fois en situation de combat réel afin d'effectuer des frappes sur des objectifs terrestres. Pendant cette expédition, nous avons testé le nouvel hélicoptère embarqué Ka-52 qui a complètement justifié son utilité en assurant la défense du navire » a déclaré le commandant.

« Nous sommes prêts à recevoir l'hélicoptère » a-il-ajouté.

Sergueï Artamonov a souligné qu'outre les militaires expérimentés, les jeunes aviateurs, eux aussi, participaient aux opérations dans le ciel syrien. « À présent, le navire est amarré à Mourmansk, toutes les tâches ont été accomplies, l'équipage est revenu au complet et prêt à relever les prochains défis », a indiqué le commandant pour conclure son rapport.

L'hélicoptère militaire polyvalent Ka-52 Alligator, désigné Hokum B par l'Otan, est une version biplace de l'hélicoptère de frappe Ka-50 Requin noir, capable d'effectuer des missions par tout temps, de jour comme de nuit. Aussi puissant que le Ka-50 et l'hélicoptère américain Apache, il dépasse les autres hélicoptères de combat existants. La principale différence réside dans l'aménagement du cockpit deux places et dans les équipements plus perfectionnés.

Le Ka-52 est destiné à détruire des blindés, des ouvrages et des forces ennemies, ainsi que des aéronefs se déplaçant à une vitesse réduite, à effectuer des missions de reconnaissance et de soutien des troupes. Il peut également servir de poste de commandement d'un groupe d'hélicoptères.

Le groupe naval de la Flotte russe du Nord a réalisé des missions de lutte contre le terrorisme en Syrie à partir du 8 novembre 2016. Il a été appareillé pour la mer Méditerranée le 15 octobre. Le groupe comprenait le porte-avions Amiral Kouznetsov, le croiseur Pierre le Grand, les navires anti-sous-marins Vice-amiral Koulakov et Severomorsk, ainsi que des navires de maintenance et plus d'une quarantaine d'appareils de l'aviation embarquée.

En deux mois, l'aviation russe embarquée sur le porte-avions Amiral Kouznetsov a effectué 420 sorties, frappant plus d'un millier de cibles terroristes en Syrie. Outre les frappes, les pilotes de l'aviation navale ont effectué 750 vols de reconnaissance pendant cette opération.

Après avoir accompli sa mission en Méditerranée au large de la Syrie, le groupe aéronaval russe conduit par le porte-avions Amiral Kouznetsov est rentré début février à sa base de Severomorsk.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Tags:
hélicoptères, Admiral Kouznetsov (porte-avions), Ka-52 Alligator, Sergueï Artamonov, Vladimir Poutine, Méditerranée, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook