Ecoutez Radio Sputnik
    USS John C. Stennis

    Les porte-avions américains sont-ils aussi invulnérables qu'on le croit?

    © Wikipedia
    Défense
    URL courte
    869593816

    Selon certains experts, l'époque des porte-avions est en train de toucher à sa fin, les armes modernes rendant caduque leur invulnérabilité.

    La participation de porte-avions à un conflit potentiel dans la mer pourrait se solder par des pertes sérieuses pour la Marine américaine, la Russie et la Chine disposant depuis longtemps d'armes capables de lutter avec succès contre les navires super-lourds de l'adversaire, écrit l'observateur de la revue The National Interest, Robert Farley.

    Selon lui, la Russie et la Chine pourraient recourir à des torpilles classiques destinées à lutter contre les navires de surface.

    « Personne ne sait combien de frappes peut endurer un porte-avions avant de couler, mais il faut reconnaître que l'explosion d'une seule torpille est capable de compliquer la participation aux combats du navire », indique l'observateur.

    Les missiles de croisière à haute précision russes et chinois sont particulièrement dangereux pour les porte-avions américains, privant ces derniers de possibilité d'esquiver la frappe.

    Le missile de croisière Kalibr
    © Photo. Ministry of defence of the Russian Federation

    Les missiles balistiques sol-mer représentent le plus grand danger pour les porte-avions, les systèmes mobiles de DCA qui équipent ces derniers n'étant pas capables de détruire des cibles à trajectoire balistique, estime l'auteur de l'article.

    Enfin, l'expert évoque le coût extraordinairement élevé des porte-avions et la peur de les perdre.

    « La Russie et la Chine n'ont pas besoin de détruire les porte-avions pour vouer toute cette classe de navires à la disparition. Il suffit de développer des armes capables de rendre toute utilisation de navires super-lourds ʺrisquéeʺ et ʺmal fondéeʺ », conclut l'auteur de l'article.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Le porte-avions US dernier cri n’est qu’«un beau gâchis» qui «a de gros ennuis»
    Tags:
    porte-avions, US Navy, Washington (Etat), Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • OAK
      Les Portes-Avions ont connu leur âge d'or avec la seconde guerre Mondiale et, notamment le Japon qui avaient beaucoup investit dans cet équipement.
      A l'époque, le Porte-Avions était le moyen le plus efficace de porter des attaques à grande distance. Les avions ayant par ailleurs un rayon d'action limité et, les missiles (à part les v1 et v2) n'existant pas. L'attaque de Pearl Harbor illustre cette stratégie.
      Aujourd'hui le développement des missiles permet de mener des offensives à longue distance sans avoir besoin d'acheminer un Porte-Avions. L'utilisation des Kalibr depuis la Caspienne démontre que des petits navires peuvent très bien faire le travail tout en restant hors de portée de l'adversaire, en n'utilisant que des armes conventionnelles.
      Le Porte-Avions n'est donc plus une nécessité. En revanche, ils peuvent être la cible de ces mêmes missiles (dont il existe une large gamme) et, être désarçonnés bien avant de pouvoir approcher de leur objectif. Dans le cas d'un conflit Nucléaire, il va sans dire que l'utilité d'un Porte-Avions est encore bien plus contestable.
      En somme un Porte-Avions ne peut être efficace que face à un adversaire ne disposant pas d'une armada de missiles, de sous-marins ou d'armes nucléaires.
    • avatar
      serge.peon-2
      Je pense aussi que le porte avions, bien que nécessaire d'en disposer d'une unité toujours opérationnel (donc au moins deux dont l'un peut être en carénage), est obsolète pour au moins une bonne raison, sa lenteur à se positionner lors d'une opération et ce, vue la rapidité à l'heure actuel des événements dans le monde, d'autre part le cout à savoir qu'un porte avions nescessite une immense logistique tant pour sa protection environnemental qu'en ravitaillements même pour les propulsions nucléaires en cause les consommables. Par contre les sous marins sont toujours aussi performant au niveau menaces pour l'ennemie. Si il n'est pas plus rapide que le porte avions au moins il est pratiquement indétectable, aussi bien par sa signature acoustique à l'heure actuel que naturellement en se positionnant sous des couches de salinités et thermiques.
    • avatar
      grandloup74
      Les porte avions ne sont utiles que contre des pays sans armements performants, du genre de ceux que les u.s agressent lâchement de façon permanente. Contre la Chine, la Russie et peut être même France et Iran, ils sont destinés à sombrer rapidement dès lors qu'il s'agit d'une guerre totale !
    • Ugoen réponse àgrandloup74(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      grandloup74,
      Vision pertinente, comme OAK et serge-peon2.
    • avatar
      lacertae
      Tout dépend de leur résistance aux torpilles. Aujourd'hui grâce à la MHD, les torpilles peuvent être incroyablement rapides et tirées à longue distance. Qu faire contre des sous-marins disposant de telles arme et quasiment invisibles? Dans un conflit entre grandes puissances disposant de ces technologies, leur utilité quelque soit la nation d'origine devient douteuse.
    • avatar
      bcplatrier
      Nous devons convenir que Paul jean a fait un résumé tres correcte et objectif de la réalité.
    • avatar
      as1568082
      Vu du coté offensif..
      Le gros probleme du P.A,c'est que pour etre efficace,il doit etre dans les capacités de ses aeronefs,a moins d'avoir des bases oú peuvent se poser ces derniers au retour de mission,si le P.A est au dela du rayon d'action de ses avions,mais ce n'est pas une generalité...(Ça explique le nombre et la dispersion des bases cotieres ou iliennes etasuniennes dans le monde,les cows boys ayant durant des decennies misé sur ce type de batiment).
      L'armement embarqué d'un aeronef,est inversement proportionnel a la quantité de carburant embarquée,donc a son autonomie ou a sa puissance de feu,...
      le ravitaillement en vol pourrait etre envisagé mais,quasi impossible sansd'enormes risque de pertes en zone de guerre, un" ravitaillemnt en vol" est une phase de vol ou le groupe ravitalleurs/ ravitaillés est tres vulenerable,Alors face a cela les puissances militaires dignes de ce nom, :-) ont pour leur defense territoriale favorisé les missiles ( vitesse/ portée,) les torpilles (furtivité/vitesse,et autres matos...
      De nos jours, le role des P.A,,taille , nombre, ect, est a mon avis plus destiné a en mettre "plein la vue" que "plein la tete"...
    • tom patasseen réponse àOAK(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      OAK,
      Les PA sont encore (hélas) efficaces.
      Contre tous le ennemis.
      Arrêtez de pensez qu'ils explosent en quelques secondes, ils ne sont jamais seul, ils ont de nombreux moyens de défense et surtout d'attaque.

      D’ailleurs regarder ce que font les grandes puissance, la France en voudrait bien un second, les US en construisent encore, la chine aussi et la russie rêve d'un PA moderne...

      Alors bon, vos analyses niveau radio bistrot ...
    • OAKen réponse àtom patasse(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      tom patasse, je ne prétends pas qu'il soit facile de couler un Porte-Avions, d'autant plus qu'il est accompagné de toute une armada de navires et sous-marins (ce qui coûte fort cher par ailleurs). Toutefois, depuis l'époque des grandes batailles du Pacifique, les armements ont bien évolués.
      Aujourd'hui certains missiles sont conçus pour détruire des navires. Par exemple le DF-21D Chinois ou encore les Oniks et Kalibr Russes (dont il existe des versions anti-navires). Peut-être qu'un seul de ces missiles n'arriverait pas à couler un Porte-Avions (quoique les Oniks et les Kalibr volent au ras des flots en vitesse supersonique donc près de la ligne de flottaison) mais, selon le lieu de l'explosion, il peut l'endommager suffisamment pour le rendre hors service.
      Quand aux armes Nucléaires, je vois mal comment un Navire pourrait y résister. Le seul moyen de défense est de neutraliser le (ou les) missiles mais, cela devient difficile avec des engins hypersoniques, peu détectables, surtout si une attaque électronique est menée simultanément pour aveugler la cible à détruire. Evidemment, tous les Pays n'ont pas accès à de telles technologies. Le Porte-Avions reste donc efficace envers des Pays dépourvus de moyens de défense élaborés.
    • tom patasseen réponse àOAK(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      OAK, Dites vous bien que oui, les armes évoluent, mais aussi les façon de les contrer...
    Afficher les nouveaux commentaires (0)