Ecoutez Radio Sputnik
    S-400

    Moscou nie avoir commencé à livrer des S-400 à Pékin

    © Sputnik. Sergey Malgavko
    Défense
    URL courte
    83580333

    La Russie et la Chine ont bien conclu un contrat de livraison de systèmes de missiles sol-air S-400 Triumph, mais Moscou a juste commencé l’exécution du contrat en lançant la fabrication des S-400, selon des sources officielles.

    Le Service fédéral russe pour la coopération technico-militaire ne confirme pas la livraison de nouveaux systèmes de défense antiaérienne et antimissile S-400 à la Chine, a déclaré aux journalistes mardi Maria Vorobiova, porte-parole du Service.

    « Les parties russe et chinoise réalisent un contrat portant sur la livraison de systèmes S-400 Triumph en stricte conformité avec ses conditions et ses dispositions. Les livraisons seront effectuées dans les délais fixés dans les documents ad hoc », a-t-elle indiqué, sans donner de détails.

    Lundi, certains médias ont annoncé le début de livraisons de systèmes de missiles sol-air russes vers la Chine, citant le parlementaire russe Vladimir Goutenev. Plus tard, le député a précisé qu'il s'agissait de la fabrication et non du début des livraisons.

    Le contrat avec la Chine sur la livraison de missiles sol-air S-400 devra être exécuté d'ici la fin de 2020, avait indiqué le Service fédéral russe pour la coopération technico-militaire.

    Missile S-400 Triumph
    © Sputnik.
    Missile S-400 Triumph

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Pourquoi les USA craignent les systèmes S-400 russes
    La Russie a déployé ses systèmes S-400 en Syrie
    La Russie teste un nouveau missile pour les systèmes S-400
    Tags:
    livraisons d'armes, défense, S-400, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik