Défense
URL courte
8817
S'abonner

En Lituanie, des manœuvres simulant une invasion étrangère dans le pays se sont soldées par un échec, les citoyens n’ayant prêté aucune attention aux saboteurs potentiels.

En Lituanie, des exercices non-déclarés de la lutte contre les saboteurs potentiels, auxquels ont pris part environ 700 policiers lituaniens, ont subi un échec cuisant, aucun citoyen n'ayant appelé au centre de crise après avoir rencontré dans la rue des inconnus en uniforme sans signes distinctifs.

Pour rappel, c'est le ministre lituanien de l'Intérieur Eimutis Misiūnas qui était à l'initiative de ces manœuvres, visant en premier lieu à simuler une situation dans laquelle les agents des services secrets d'un État ennemi (suivez mon regard) seraient parvenus à traverser illégalement la frontière lituanienne et chercheraient désormais à prendre le contrôle du poste frontière et du commissariat de police de la ville de Šalčininkai.

« On a simulé une intervention des "hommes verts" sur le territoire lituanien, leur débarquement d'un train. Les inspecteurs n'étaient pas en mesure de faire face à cette situation, qu'ils ont par ailleurs mal évaluée. Les gilets n'étaient pas adaptés, les armes et la tactique des inspecteurs laissaient à désirer », a déploré le ministre devant les journalistes.

À l'en croire, une trentaine de saboteurs déguisés ont investi le commissariat et réussi à tuer plusieurs policiers pendant le « raid ». Aucun habitant de la ville, poursuit-il, ne s'est adressé au centre de crise après avoir rencontré dans la rue dans militaires en uniforme et sans signes distinctifs.

Au demeurant, le ministre a affirmé que des manœuvres de cette nature seraient tenues régulièrement. Leurs résultats seront annoncés à l'issue d'une discussion entres les chefs des services compétents.

Pour rappel, le terme d'« hommes verts » se réfère essentiellement aux militaires russes sans signe distinctif apparus en Crimée après le coup d'Etat à Kiev, refusé par les Criméens. Ces « petits hommes verts » ont pu éviter le déclenchement d'une guerre sans le moindre tir à l'époque du référendum du mars 2014 au cours duquel la population a clairement affiché sa volonté de voir la Crimée rattachée à la Russie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La Lituanie se prépare à une guerre hybride contre la Russie
La Lituanie mobilise des partisans pour contrer une éventuelle «occupation russe»
La Lituanie veut devenir un centre logistique de l'armée US
L'armée de Haftar annonce avoir détruit un navire turc transportant des armes - vidéo
Tags:
exercices militaires, défense, Crimée, Russie, Lituanie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook