Ecoutez Radio Sputnik
    Un sous-marin russe Akoula

    La Marine russe bientôt équipée du plus grand sous-marin au monde

    © AP Photo/ Dmitry Lovetsky
    Défense
    URL courte
    4719751946

    D'ici 2018, la Marine russe se dotera du plus grand sous-marin au monde, destiné à des recherches scientifiques. Le navire de classe Belgorod bat ainsi le record précédemment détenu par les submersibles russes de classe Akoula.

    Le sous-marin nucléaire de recherche scientifique Belgorod (projet 09852) va devenir le plus gros sous-marin de la Marine russe. Ses dimensions et son déplacement d'eau seront supérieurs à ceux du sous-marin russe Akoula (projet 941) qui figure au Livre Guinness des records.

    Selon Vadim Koziouline, professeur de l'Académie russe des sciences marines, le nouveau sous-marin sera équipé d'une station sous-marine autonome AS-31 Locharik et portera des modules nucléaires sous-marins destinés à recharger les drones sous-marins. Le vaisseau aura également la mission de déployer un système global de contrôle du fond marin.

    La construction du sous-marin devrait être terminée en 2018, selon un représentant du ministère russe de la Défense.

    Avant l'apparition du sous-marin Belgorod, c'était le sous-marin Akoula qui détenait le titre du plus gros sous-marin au monde.

    Les sous-marins Akoula (projet 941) (code de Otan Typhoon) ont été créés pour faire partie de la triade nucléaire de l'URSS et pour réagir à l'apparition des sous-marins américains de type Ohio, rappelle le spécialiste.

    Les Akoula étaient construits pour pouvoir opérer dans l'Arctique grâce à une coque renforcée qui leur permettait de briser la glace polaire. Le sous-marin faisait 173 mètres de long et avait un déplacement d'eau de 48 000 tonnes. Grâce à ses deux réacteurs nucléaires, il pouvait se déplacer à une vitesse de près de 43 km/h.

    Le submersible était équipé de missiles balistiques R-39 pouvant atteindre n'importe quel point du territoire des États-Unis. Bien que l'Akoula ait été muni de 20 missiles contre 24 pour l'Ohio américain, chaque missile R-39 était doté de dix ogives nucléaires à pointage individuel, lui permettant de détruire simultanément dix cibles différentes.

    L'Union soviétique voulait construire huit sous-marins Akoula, mais n'en a produit que six. Actuellement, la Marine russe ne compte plus qu'un seul sous-marin de ce type, le Dmitri Donskoï.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La marine russe sera dotée du nouveau submersible nucléaire Belgorod
    Tags:
    sous-marins russes, Marine russe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik