Ecoutez Radio Sputnik
    Un An-30

    Le ciel russe sera contrôlé par des experts US et italiens

    © Sputnik. Igor Russak
    Défense
    URL courte
    72421816

    Des spécialistes américains et italiens survoleront les territoires russe et biélorusse dans le cadre du traité Ciel ouvert.

    Un avion de ligne avec à son bord des observateurs des États-Unis et de l'Italie survolera la Russie pendant plusieurs jours la Russie et la Biélorussie, a annoncé lundi le chef du Centre russe pour la diminution de la menace nucléaire Sergueï Ryjkov.

    La vérification de l'utilisation de l'espace aérien est réalisée dans le cadre du traité international Ciel ouvert. Un avion roumain An-30 suivra un itinéraire concerté à l'avance.

    Des spécialistes russes seront également présents à bord. Ils contrôleront le respect des paramètres de vol et l'utilisation des appareils d'observation prévus par l'accord.

    L'avion An-30 n'est pas adapté à l'utilisation d'armes, et les appareils de photographie aérienne qui y sont installés ont subi une expertise internationale.

    Le traité Ciel ouvert, entré en vigueur en 2002, met en place un programme de vols de surveillance non armés sur la totalité du territoire des États signataires. Le traité compte actuellement trente-quatre pays signataires.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Quand un avion de reconnaissance russe paralyse un aéroport parisien
    Comment les USA contrôlent discrètement les avions en provenance du Proche-Orient
    Les porte-avions américains sont-ils aussi invulnérables qu'on le croit?
    Le rapprochement Russie-Turquie va jusqu’à l’échange de renseignements
    Tags:
    contrôle, Traité Ciel ouvert, États-Unis, Italie, Biélorussie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik