Défense
URL courte
4186
S'abonner

Cela fait déjà plus d’un mois que deux porte-hélicoptères amphibies d’assaut australiens sont bloqués dans le port de Sydney en raison de problèmes techniques.

Deux porte-hélicoptères amphibies d'assaut de la classe Juan Carlos I, le HMAS Adelaide (L01) et le HMAS Canberra (L02) et appartenant à la marine australienne restent scotchés au port de Sydney à cause d'une défaillance révélée de leurs azipods fabriqués par Siemens, informe Australian Defence Business Review.

L'azipod est un élément clé du navire qui sert à la propulsion et au contrôle de la direction des bâtiments. Selon des médias, une mauvaise maintenance des navires pourrait être à l'origine de cette panne. Les militaires ont notamment été accusés d'avoir utilisé des lubrifiants non certifiés.

La marine, par le biais du contre-amiral Michael Noonan, a de son côté rejeté ces allégations, ajoutant qu'une enquête en coopération avec les entreprises Navantia, Siemens et BAE était en cours, qui devrait « déterminer les causes des problèmes et élaborer une meilleure stratégie de maintenance ».

Les porte-hélicoptères amphibies d'assaut australiens ont été construits par l'entreprise espagnole Navantia sur le modèle du navire Juan Carlos I de l'Armada espagnole et sont similaires aux bâtiments de projection et de commandement de la classe Mistral de la marine française. Le contrat a été signé en 2007, le premier navire a été construit en 2011, le deuxième en 2012.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Les Alligator russes seront embarqués sur les Mistral égyptiens
Thierry Mariani: l'affaire du Mistral est un «triple fiasco pour la France»
Mistral revendus à Moscou? La France indignée par le ragot polonais!
Tags:
marine, porte-hélicoptères, navires, Espagne, Australie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook