Défense
URL courte
1611
S'abonner

Pyongyang a affirmé avoir procédé avec «succès» à un lancement de son missile balistique de portée intermédiaire de type sol-sol Hwasong-12, capable de transporter une tête nucléaire, mais l’expert militaire sud-coréen Kim Dongyeop a déclaré à Sputnik que la rentrée atmosphérique du projectile n’avait pas montré une réelle réussite.

Lancé le 14 mai, le missile nord-coréen a atteint une altitude de 2 111,5 km et parcouru la distance de 787 km, et comme l'atmosphère commence à partir de 1 000 km au-dessus de la terre, on a tout lieu de constater que le projectile a effectué une rentrée atmosphérique, a indiqué à Sputnik Kim Dongyeop, de l'Institut d'étude de l'Extrême-Orient de l'Université Kyungnam.

« Pourtant, sur le plan technique, la rentrée atmosphérique du Hwasong-12 n'a pas témoigné d'une réussite effective. […] Seule une explosion dans l'atmosphère aurait attesté du succès du lancement de ce missile », a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que Pyongyang ne maîtrisait sans doute pas encore la technologie de rentrée atmosphérique, pourtant essentielle pour le développement de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM).

« Bien que l'entrée dans l'atmosphère ait été réalisée, cela ne peut témoigner du plein succès de l'essai. Seule une explosion dans l'air constitue le principal critère d'évaluation dans ce cas précis », a souligné l'expert.

Selon les spécialistes, il n'y a pas de vrai succès du lancement du missile sans explosion en rentrant dans l'atmosphère.

Laissant penser qu'il s'agirait d'un nouveau type de missile en cours de développement, la Corée du Nord a annoncé lundi matin avoir procédé dimanche avec « succès » à un lancement de son Hwasong-12, missile balistique sol-sol de portée intermédiaire capable de transporter une tête nucléaire et d'atteindre le continent américain. Selon l'agence nord-coréenne KCNA, le projectile a parcouru environ 700 km avant de tomber en mer du Japon.

Les observateurs internationaux estiment que si les affirmations de Pyongyang sont vraies, il aura alors franchi une autre étape vers la mise au point d'un ICBM pouvant frapper l'ouest des États-Unis.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La Corée du Nord salue la portée inédite de son nouveau missile
La Corée du Nord réagit à l'échec de son tir de missile
«Les hostilités des USA contre la Corée du Nord dépassent les bornes», avertit Pyongyang
L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Tags:
expert, missiles à moyenne portée (MMP), ogives nucléaires, essais, Hwasong-12, ICBM, Université Kyungnam, KCNA, Sputnik, Kim Dongyeop, Pyongyang, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook