Défense
URL courte
15503
S'abonner

Un nouveau navire du projet 18280, qui vise à renouveler les moyens de la Marine russe en matière de renseignement électronique, a quitté les chantiers navals.

Le navire de renseignement russe de nouvelle génération baptisé Ivan Khours a été mis à l'eau à Saint-Pétersbourg. Selon Igor Ponomarev, PDG du groupe Chantiers navals du Nord qui a construit le bâtiment, il doit être remis à la Marine russe en novembre prochain.

Le premier navire du projet 18280, Youri Ivanov, qui peut embarquer 120 hommes, a été incorporé par les Forces navales en juillet 2015. Le projet en question vise à renouveler les moyens de la Marine russe en matière de renseignement électronique et de communications.

Les deux bâtiments sont destinés notamment à effectuer des missions de surveillance sur les éléments du bouclier antimissile américain déployés sur Hawaï et en Alaska. Leur autonomie de 8 000 milles nautiques leur permet de rester pendant de longues périodes de temps à proximité de zones traditionnelles d'exercices militaires américains dans les parties est et nord-est du Pacifique.

Au cours des 10 prochaines années, les navires du projet 18280 doivent entrer en service dans les quatre Flottes russes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Ce navire russe qui remplacera les Mistral
Exercices Aman-2017: un navire russe rejoint la phase active
Un sous-marin britannique endommagé en surveillant un navire russe
Tags:
défense antimissile, renseignement, marine, flotte, navires, projet 18280, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook