Défense
URL courte
5300
S'abonner

Un essaim de drones de combat chinois, contrôlé par un seul opérateur, impressionne par ses possibilités et fait le buzz sur Internet.

La société d'État China Electronics Technology Group a diffusé une vidéo montrant les possibilités de gestion d'un essaim de drones de combat fabriqués à bas prix. Contrôlés par un opérateur, les drones sont catapultés, créent dans le ciel des groupes de combat visant plusieurs cibles, encerclent ces dernières et exécutent d'autres manœuvres.

Les États-Unis ont également annoncé être intéressés par la mise au point d'essaims de drones de combat. En 2015, l'Agence pour les projets de recherche avancée de défense (DARPA) avait annoncé la création de nouveaux drones de combat. Il s'agissait de drones en essaim lancés depuis un avion. Le programme a reçu le nom de Gremlins. La condition principale posée par le Pentagone était la mise au point d'essaims de drones à bas prix et capables d'être remplacés au bout de 20 tirs.

Le ministère russe de la Défense a choisi une autre voie, ayant commandé un système capable de transformer en un clin d'œil un essaim de drones en ferraille inutile: en 2016, des fabricants russes ont mis au point le système de lutte radioélectronique Chipovnik-AERO, qui est capable de mettre hors service les ordinateurs de bord et de prendre le contrôle des drones.

Ce système est actuellement testé sur des polygones russes et devrait équiper l'armée d'ici quelques années.

Lire aussi:

Une volée de drones iraniens survolant un porte-avions US «agacent le Pentagone»
La Russie va se doter d'un système de contrôle des drones
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Tags:
essaim de drones, China Electronics Technology Group, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook