Défense
URL courte
7682
S'abonner

Les États-Unis auraient perdu leur monopole en matière de missiles de croisière de longue portée et devront désormais prendre en compte l’efficacité de l’aviation russe.

Les frappes de missiles de croisières russes Kh-101 contre des sites djihadistes en Syrie ont démontré que la Russie était désormais dotée d'armes à longue portée puissantes, capable de fonctionner précisément et efficacement, relate le National Interest (NI).

Rappelons que des bombardiers stratégiques russes Tupolev Tu-95MS ont tiré avec succès des missiles de croisière sur plusieurs sites stratégiques du groupe terroriste Daech à la frontière entre les provinces syriennes de Hama et de Homs, ce que le ministère russe de la Défense a confirmé par une vidéo prise à l'occasion.

«Les bombardiers qui ont tiré ces missiles pourraient être équipés d'un sous-système informatique spécial, capable de programmer à l'avance la trajectoire d'un missile et de la modifier en cas de nécessité même si le projectile se trouve déjà dans les airs», indique l'analyste du NI.

«C'est un progrès considérable», poursuit-il, «puisque l'aviation russe pourra augmenter ainsi sa souplesse opérationnelle et réagir à temps à toute évolution de la situation et à l'apparition de nouvelles cibles», poursuit le NI, citant Mark Gunzinger, expert militaire et ancien pilote de bombardier B52.

Ainsi, le fait que la Russie se soit dotée de missiles de croisière à longue portée très précis permet d'affirmer que les Etats-Unis ont perdu leur monopole dans ce domaine, conclut le NI. 

Lire aussi:

Poutine: les missiles russes dernier cri ont prouvé leur efficacité en Syrie
La Flotte du Pacifique teste le système de missiles Bastion
Téhéran alloue 300 M USD pour le développement du programme de missiles
Un colis suspect adressé au Pr Raoult envoyé à Marseille, une unité spéciale intervient
Tags:
missiles de croisière, défense, Kh-101, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook