Ecoutez Radio Sputnik
    Le sous-marin nucléaire russe K-150 Tomsk

    Les aventures du «tueur des porte-avions» russe captées en vidéo

    © CC BY 4.0 / Sergey Konovalov / «Томск» в Вилючинске.
    Défense
    URL courte
    38994
    S'abonner

    Dans le cadre de récentes manœuvres, le sous-marin nucléaire russe K-150 Tomsk a tiré depuis les eaux un missile de croisière, la cible visée ayant été détruite. Les détails sont à consulter dans la vidéo ci-dessous.

    Un missile de croisière antinavire P-700 Granit a été tiré depuis le sous-marin nucléaire russe K-150 Tomsk, faisant partie de la Flotte du pacifique. Le ministère russe de la Défense a publié la vidéo du tir.

    L'objectif visé se trouvant sur le polygone de Koura (à l'est du kraï du Kamtchatka dans l'Extrême-Orient russe) a été détruit, a annoncé le service de presse de la Flotte du pacifique. Après le tir, les sous-mariniers ont poursuivi l'entraînement: ils ont simulé la fuite d'une contre-attaque, combinant vitesse et discrétion, et ont réalisé plus d'une dizaine d'exercices au total.

    Le K-150 Tomsk est un sous-marin nucléaire lanceur de missiles de croisière du Projet Anteï (code OTAN: classe Oscar-II), destiné en premier lieu à faire la chasse aux porte-avions. Les sous-marins de ce type sont capables de transporter le nombre le plus élevé de missiles supersoniques Granit, avec 24 missiles par sous-marin, à la différence du croiseur à propulsion nucléaire Pierre Le Grand (20 Granit) et du porte-avions Amiral Kouznetsov (16).

    La particularité des missiles Granit réside dans leur capacité à attaquer «en meute»: ils s'approchent d'une cible en groupe, près de la surface de l'eau, tandis que l'un d'entre eux vole plus haut afin d'attirer l'attention de la cible. S'il est abattu, un autre missile reprend son rôle. Une fois le groupe naval ciblé atteint, les missiles activent leurs ogives de guidage indépendant qui se répartissent presqu'instantanément les cibles et les attaquent de différentes directions.

    La vitesse des Granit, pesant 7 tonnes, est 2,5 fois supérieure à celle du son. Les missiles suivent une trajectoire mixte: soit très haute, soit juste au-dessus de l'eau, soit combinant ces deux positions. Le missile comporte soit une partie explosive pénétrante pesant 750 kilogrammes, soit une partie nucléaire de 500 kilotonnes.

    Lire aussi:

    Pyongyang annonce avoir testé un missile capable de porter une tête nucléaire
    Les tirs des missiles supersoniques Onyx sur une cible maritime capturés en vidéo
    Le nouveau porte-avions britannique, une «cible facile»
    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Tags:
    tir de missiles, vidéo, exercices navals, sous-marin nucléaire, sous-mariniers, P-700 Granit (missile), ministère russe de la Défense, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik