Défense
URL courte
452016
S'abonner

Le nouveau missile hypersonique russe Zircon, qui a déjà été testé, ne laisse aucune chance à un navire et ne peut être contré par les systèmes de défense antiaérienne existants.

Tir d'un missile
© Sputnik . Ildus Gilyazutdinov
La chaîne de télévision russe Zvezda a cité le journal américain Washington Times déclarant que le développement du missile hypersonique Tsirkon (Zircon) représentait une importante avancée en termes de création d'une arme asymétrique qui peut contrer une attaque nucléaire.

Au cours des essais, qui ont eu lieu en avril 2017, le missile Zircon de 10 mètres de long a atteint une vitesse record de huit fois la vitesse du son, ce qui le rend absolument intouchable pour les systèmes de défense antimissile existants, selon Zvezda.

«Dans ce contexte, le système de défense antimissile américain semble obsolète», a déclaré à cet égard le Washington Times.

Des experts, par ailleurs, déclarent que l’équivalent américain, l’engin sans pilote hypersonique X-51A Waverider actuellement testé aux États-Unis est dérisoire en comparaison avec le Zircon.

Tandis que le prototype précédent, le X-43A, lors des tests en août 2014 en Alaska, a pu atteindre une vitesse maximale de 6.500 km/h, après sept minutes de vol, il a brûlé dans l'atmosphère.

Dans le même temps, le missile russe n'a connu aucun problème pendant les essais qui ont été entamés en 2016.

«C'est pourquoi, dans un proche avenir, le Zirkon deviendra le principal atout de la marine russe dans toute confrontation avec des groupes aéronavals américains», a déclaré l'expert militaire russe Oleg Bojov dans son article pour Zvezda.

Tests de missiles
© Photo / Ministry of Defence of the Russian Federation

Il a ajouté qu’il était possible de lancer le Zircon depuis les mêmes lanceurs que pour le missile de croisière Kalibr et le missile anti-navire Oniks.

«Alors que des constructeurs étrangers se précipitent pour élaborer des contre-mesures, on ne verra pas de nouvelles armes capables de contrer le Zircon au cours des 10 à 15 prochaines années», a conclu l’expert.

Lire aussi:

De quoi le croiseur nucléaire lance-missiles russe Pierre le Grand est-il capable?
Robots et armes hypersoniques en dotation dans l’armée russe d’ici 2025
Les médias britanniques affolés par le missile hypersonique russe Tsirkon
La Russie bientôt équipée d’une nouvelle arme hypersonique et du système S-500
Test réussi d’une ogive hypersonique russe
Tags:
missiles hypersoniques, armements, Tsirkon (missile), États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook