Défense
URL courte
34332
S'abonner

L'élaboration de moyens de frappe hypersoniques en Russie est suivie de près par la partie britannique. Paul Burke, commandant de la marine du Royaume-Uni, estime que son pays n'est pas capable de concevoir de telles armes.

Les militaires britanniques gardent un œil sur les projets russes de moyens de frappe hypersoniques, a annoncé un représentant de la marine du Royaume-Uni, le commandant Paul Burke. Selon lui, les innovations du Royaume-Uni sont loin d'atteindre le même niveau.

«Bien sûr, nous surveillons les activités de la Russie», a déclaré M.Burke, chargé des questions de l'utilisation des armes nucléaires, en marge du colloque du Commandement stratégique des forces armées américaines au Nebraska.

«La Grande-Bretagne ne sera pas en mesure de créer quelque chose de similaire. Nous ne pourrions pas élaborer nous-mêmes un système de la sorte», a-t-il ajouté.

En cela, le commandant a souligné que l'utilisation des armes hypersoniques devait être règlementée par le droit international.

En juillet, Vladimir Poutine a signé un décret concernant les bases de la politique nationale en matière navale d'ici 2030. Selon le document, les missiles hypersoniques et divers systèmes robotisés entreront en service dans la marine russe après 2025.

Auparavant, le vice-ministre russe de la Défense Iouri Borissov avait affirmé que la Russie envisageait de produire en série plusieurs équipements, en premier lieu des moyens de destruction aériens qui auront des vitesses hypersoniques d'ici 2020-2022.

Lire aussi:

Le missile russe Zircon huit fois hypersonique
La Russie lance les tests du missile hypersonique Zircon
Les médias britanniques affolés par le missile hypersonique russe Zirkon
La Russie bientôt équipée d’une nouvelle arme hypersonique et du système S-500
Test réussi d’une ogive hypersonique russe
Tags:
efficacité, missiles hypersoniques, missiles, production, marine, Royaume-Uni, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook