Défense
URL courte
3313
S'abonner

Les ingénieurs du consortium Tekhmach ont créé des bombes à fragmentation capables de distinguer des cibles spécifiques comme des véhicules blindés ou des systèmes de missiles et d’artillerie.

Le consortium Tekhmach a développé des munitions capables de choisir les cibles sans aucune intervention humaine et distinguer des équipements militaires des installations civiles.

Selon le premier directeur général adjoint du consortium Vladimir Tikhonov, la nouvelle bombe à fragmentation pourrait être classée comme une arme de précision.

Il a expliqué que ses effets sont programmés pour viser des cibles de types spécifiques — des véhicules blindés, des systèmes de missiles et d'artillerie — et excluent complètement le ciblage d'installations civiles.

Ainsi, une bombe à fragmentation peut arrêter une colonne de chars, a déclaré M.Tikhonov. Selon lui, il n'est pas nécessaire pour l'avion d'entrer dans la zone de défense aérienne de l'ennemi, car les caractéristiques aérodynamiques de la munition lui permettent de planer pendant plusieurs dizaines de kilomètres en fonction de l'altitude à laquelle elle a été larguée.

Lire aussi:

«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Les «loups soldats» de la Chine révolutionnent la diplomatie chinoise
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Édouard Philippe invite Sarkozy à un déjeuner en pleine rumeur de remaniement, selon L’Express
Tags:
Techmash, bombe à fragmentation, munitions, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook