Ecoutez Radio Sputnik
    base de Kant au Kirghizistan

    Poutine explique pourquoi la Russie dispose d'une base au Kirghizistan

    © RIA Novosti. Vladimir Pirogov
    Défense
    URL courte
    45127921130

    Le Président russe Vladimir Poutine a expliqué la présence de la base aérienne russe de Kant au Kirghizistan par la situation géographique de ce pays et s'est dit certain que le Kirghizistan avait de beaux jours devant lui.

    Le Président Vladimir Poutine a expliqué pourquoi une base aérienne russe avait été aménagée au Kirghizistan: en raison de la situation géographique du pays.

    «Bien que le pays ne soit pas très peuplé, il a une situation géographique très intéressante. Il occupe même — dans une certaine mesure — une position clé. Ce n'est pas par hasard qu'une base aérienne russe se trouve au Kirghizistan, à Kant», a-t-il expliqué à une journaliste kirghize lors d'une interview à Sotchi.

    Vladimir Poutine a ajouté que ce pays d'Asie centrale avait joué en son temps un très grand rôle dans le maintien et l'accroissement de la capacité défensive de l'Union soviétique.

    «Le Kirghizistan a un avenir intéressant et prometteur devant lui, vu le talent de son peuple, son amour pour le travail et le potentiel des terres kirghizes. Je parle des ressources du sous-sol», a-t-il fait remarquer.

    La base de Manas
    © Sputnik. Vladislav Ushakov
    La base de Kant constitue une composante aérienne des forces de déploiement rapide de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC). Elle a été officiellement ouverte le 23 octobre 2003.

    Créée en 2002, l'Organisation du traité de sécurité collective, parfois qualifiée d' «Otan russe», est une organisation politico-militaire qui regroupe l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, la Russie et le Tadjikistan.

    Lire aussi:

    Un contingent eurasien en Syrie?
    On vous présente le Jimi Hendrix de la musique traditionnelle kirghize
    Organisation de coopération de Shanghai: élargissement confirmé
    Tags:
    base aérienne, OTSC, Vladimir Poutine, Asie centrale, Kirghizstan, Tadjikistan, Kazakhstan, Biélorussie, Arménie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik