Défense
URL courte
27440
S'abonner

Un radar terahertz à ondes ultra haute fréquence est testé actuellement en Chine, selon les médias locaux.

La Chine a entamé les essais d'un prototype de son radar terahertz qui se sert d'ondes ultra haute fréquence (UHF), annoncent les médias de Hong Kong.

L'expert militaire russe Vassili Kachine a commenté pour Sputnik cette information.

Selon lui, la Chine mène des travaux dans ce domaine avec un léger retard par rapport à la Russie. Toutefois, la production en série de ces radars demanderait encore plusieurs années de recherches. Mais si leur mise au point est réussie, ces radars seront capables de révolutionner la Défense et, dans une plus grande mesure, l'économie mondiale.

Les radars terahertz, qui fonctionnent aux ondes UHF dont la longueur est inférieure à un millimètre, sont capables de détecter des objets à travers un obstacle, ainsi que des avions furtifs ennemis. Si ces radars sont installés à bord de satellites ou d'avions de reconnaissance, ils permettront de découvrir des sous-marins en immersion. Dans le civil, ces radars permettront de faciliter la prospection géologique, la recherche d'objets sous l'eau et les travaux de sauvetage.

En Chine, deux corporations mènent des recherches dans ce domaine, la China Electronics Technology Group (CETC) et la Chine North Industries Corporation (NORINCO).

En Russie, c'est le consortium russe Technologies radio-électroniques (KRET, filiale de l'entreprise publique Rostec) et la compagnie privée RTI Systèmes qui ont annoncé la mise au point d'un modèle expérimental de ce radar. Selon les spécialistes de la KRET, ce radar pourrait équiper des chasseurs de sixième génération.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
Covid-19: bientôt la fin des aides? «Une pulvérisation de l’économie française»
La Commission européenne réagit à l’achat du Spoutnik V par la Hongrie
Michel Onfray attaque Macron: «On ne peut pas gouverner la France quand on méprise les Français» - vidéo
Tags:
radar, KRET, Chine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook