Défense
URL courte
20642
S'abonner

À la veille de la célébration du 68e anniversaire de la République populaire de Chine (RPC), Pékin a annoncé que le nouveau chasseur furtif J-20 venait d’être mis en service. L’expert militaire russe Vassili Kachine commente pour Sputnik l’importance de cet événement.

La Chine devient désormais le deuxième pays du monde après les États-Unis à avoir équipé son armée en chasseurs de cinquième génération, ce qui constitue évidemment une grande réalisation, mais les conséquences pour le niveau d'armement aéronautique chinois dépendront toutefois de plusieurs facteurs, a estimé Vassili Kachine dans un entretien accordé à Sputnik.

«Les chasseurs de 5e génération peuvent parfois céder face aux appareils précédents», a précisé l'interlocuteur de l'agence.

Et de préciser qu'il s'agissait avant tout de la capacité de l'industrie aéronautique chinoise de maintenir les cadences accélérées de production de tels avions à un coût acceptable.

Selon l'expert, bien des performances très coûteuses de l'avion de chasse de 5e génération J-20 (Jian-20) pourraient s'avérer tout simplement excessives dans les guerres de l'avenir.

Quoi qu'il en soit, le nouveau chasseur furtif J-20 est le résultat d'innovations technologiques qui marquent un essor qualitatif de l'industrie aéronautique militaire chinoise, et l'appareil représente un jalon pour l'équipement de son armée de l'air.

Lire aussi:

Un ouvrier décapité par une pelleteuse sur un chantier près de Rouen, à une semaine de la retraite
Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Tags:
coûts, guerre, armée de l'air, chasseur, Chengdu J-20, Sputnik, Vassili Kachine, États-Unis, Pékin, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook