Défense
URL courte
Nouvelles armes russes (2017) (10)
13880
S'abonner

Un nouveau blindé de reconnaissance russe baptisé Argus (dans la mythologie grecque, un géant aux cent yeux) a fait ses débuts en Syrie.

Le poste de reconnaissance mobile PRP-4A Argus, récemment livré à l’armée russe, accomplit ses premières missions en Syrie, annoncent les médias russes.

L’Argus est équipé d’un radar permettant à l’artillerie de bien viser ses cibles malgré la pluie, la neige ou la fumée. L’engin est capable de détecter les ennemis à une distance de sept kilomètres et les chars à 16 km. Grâce à son télémètre laser, l’Argus peut calculer la distance jusqu’à une maison ou une colline situées à une distance de 25 km.

Le blindé de 13,8 tonnes possède également des caméras thermiques et de vision nocturne. Son équipage peut communiquer avec le poste de commandement à une distance de 50 km, même en mouvement. Des écrans de protection spéciaux et un brouilleur électro-optique Chtora, qui équipe également le char T-90, protègent le blindé contre les armes ennemies.

Armé d’une mitrailleuse PKTM de 7,62 mm, l’Argus peut atteindre une vitesse de 65 km/h au sol et 7 km/h sur l’eau. Son équipage comprend quatre personnes.

Le blindé a passé de nombreux tests et exercices, mais les missions réalisées par l’Argus en Syrie permettront d’améliorer ses performances, d’après les experts militaires.

Dossier:
Nouvelles armes russes (2017) (10)

Lire aussi:

Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Tags:
véhicules blindés, PRP-4A Argus (blindé de reconnaissance russe), Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook