Défense
URL courte
3291
S'abonner

Des pays d’Amérique latine sont intéressés par l’achat de véhicules blindés russes Tigre, a déclaré Denis Trifonov de la Military Industrial Corporation (VPK), lors de l’exposition militaire au Bahreïn. L’Uruguay a déjà acheté 10 véhicules.

Les systèmes de missiles sol-air russes S-400
© Sputnik . Sergueï Pivovarov
Des pays d'Amérique latine entendent continuer d'acheter des véhicules blindés russes Tigre, a déclaré à la chaîne de télévision Zvezda lors du salon d'armement BIDEC 2017 le directeur adjoint du département d'activités économiques extérieures du groupe Military Industrial Corporation (VPK), Denis Trifonov.

Selon lui, des accords seraient signés en 2018. VPK mène des négociations avec plusieurs pays de la région.

«Nous négocions avec ces pays sur les budgets de l'année prochaine. Quand ils auront le financement nécessaire, il sera possible de signer les contrats correspondants», a annoncé Denis Trifonov.

Auparavant, 10 véhicules blindés dans une nouvelle configuration cinq portes avaient été livrés aux forces intérieures de l'Uruguay.

«L'Uruguay est notre partenaire traditionnel dans cette région. Il est complètement satisfait. Nous nous attendons à que la coopération continue l'année prochaine. L'Uruguay s'intéresse à ces véhicules. Mais tout dépend du budget», a déclaré M.Trifonov.

Les véhicules blindés Tigre sont une famille de véhicules terrestres à grande mobilité. Selon sa variante, le Tigre est capable de transporter de 6 à 10 personnes plus un chauffeur ou 1.200 kilogrammes.

Lire aussi:

Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Tags:
Russie, Bahreïn, Uruguay, Amérique latine, BIDEC 2017, Tigre (blindé), véhicules blindés, armée, négociations, budget militaire, armements
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook